Anthropo-logiques

  • COMPRENDRE L'ANXIÉTÉ POUR S’EN LIBERER

    Imprimer

    L'anxiété constitue en fait une "inquiétude" consciente au sujet d'un événement futur, enracinée dans des expériences douloureuses du passé dont nous redoutons la ré-occurrence. Plus nous nous concentrons sur les images mentales ou les pensées qui provoquent cette anxiété, plus nous risquons de former un circuit de neurones prêts à s’activer à tout bout de champ, parfois même dès le moment où nous nous réveillons ! En d'autres termes, l'anxiété devient une habitude avec laquelle nous composons de manière semi-consciente. Avec le temps, cette « mémoire » peut même s’activer sans que nous le réalisions.

    Alors, comment reconnaître et contrarier l’expression de cet automatisme ? Un nouveau modèle neuroscientifique impliquant la perturbation des souvenirs émotionnels pourrait nous offrir une solution particulièrement efficace. En termes simples, lorsque nous nous souvenons consciemment d'un souvenir troublant, il devient momentanément instable et peut alors être modifié avant de se réinscrire dans la mémoire à long-terme.  

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : La santé dans tous ses états, Neurosciences, Santé
  • Ecoutez votre corps pour prendre de meilleures décisions !

    Imprimer

    Au milieu des polémiques et des controverses entourant les pratiques de pleine conscience, il est bon comme toujours de se tourner vers la science et de voir, au-delà des opinions personnelles, ce que la recherche nous dit à leur sujet.

    Une des grandes découvertes de la fin du XXe siècle a été que le contenu de nos pensées, de nos humeurs et de nos attitudes peut avoir, dans la durée, un impact sur l’architecture de notre cerveau. Tous ces processus mentaux se déroulent grâce à la mise en contact (connexion) d’une multitude de neurones s’associant par extension de leurs synapses.  La répétition par exemple de certaines pensées sur la durée crée un renforcement de ces connexions et donc une stabilité neuronale.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : La santé dans tous ses états, Neurosciences
  • Prenez du recul comme Jules César…

    Imprimer

    Il nous est malheureusement impossible de savoir quel était réellement le caractère de Jules César. Les premières biographies à son sujet ont été écrites longtemps après sa mort (à l'exception de l’œuvre de Caius Asinius Pollio, qui s’est perdue mais a servi de source pour les historiens romains des générations suivantes) et nous en sommes réduits à interpréter certains de ses hauts faits et ses écrits. Les lecteurs ayant fait des études classiques se souviendront qu’une de ses célèbres particularités, assez amusante, est que dans ses écrits décrivant ses campagnes militaires, le général romain parlait de lui-même à la troisième personne du singulier !

     

    Lire la suite

    Lien permanent
  • BROUHAHA SUR LES PRIMES

    Imprimer

    Je m'excuse d'insister : 80% de la morbidité globale (de toutes les maladies !) serait évitable si l'on s'occupait de protéger la population de ce qui endommage sa santé (pollution, malbouffe, bruit, mauvaise organisation du travail, sédentarité et mauvaise médecine - qui constitue la troisième cause de maladie et de décès).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : La santé dans tous ses états, Société
  • Les 6 premiers mois d’une relation sont basés sur… un fantasme neuronal !

    Imprimer

    Le cerveau n'a pas le choix. Il examine une personne et évalue la probabilité de recevoir d’elle une récompense agréable ou si au contraire elle constitue une menace potentielle (ou à tout le moins, une nuisance !)

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Neurosciences