25/08/2016

Vous avez dit efficace ?

Les organisations se préoccupent aujourd'hui beaucoup de rationalité et d'efficience. La compétence opérationnelle réelle des administrations publiques, des instances de gouvernement et des entreprises (et l'on pourrait rajouter bien sûr des syndicats, des ONGs, des institutions internationales, etc.), est-elle à la hauteur de cette ambition, des efforts et des programmes mis en œuvre ?

Loin de moi l’idée de critiquer les personnes. Toute la recherche montre que les individus sont a priori bien disposés, motivés et désireux de pouvoir s’investir pour contribuer aux résultats attendus[i]. L’être humain n’est pas un tire-au-flanc et lorsque des comportements de ce type apparaissent, c’est toujours en réaction à des systèmes qui produisent, directement ou indirectement, de la démotivation.

Dans l’évolution récente de l’organisation du travail, on observe toutefois une augmentation générique de la charge et des contraintes, sans que cela se traduise la plupart du temps par une amélioration de la qualité réelle et durable des résultats, avec souvent même l’effet inverse.

What is happening then ?...

 

[i] Pink D., La vérité sur ce qui nous motive, Leduc, 2011

Lire la suite

14:47 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

23/08/2016

Crise de l'autorité et révolution du savoir

Un thème lancinant de notre époque est celui de la crise de l’autorité. L’allégance traditionnelle aux personnes investies d’une fonction est aujourd’hui battue en brèche en de nombreux endroits. Chez nos voisins, Nicolas Sarkozy, jamais en reste d’un cheval de bataille pour assouvir son addiction au pouvoir (c’est neurologique, nous reviendrons sur cet aspect dans un prochain billet) se positionne dans le projet de restaurer une autorité forte.

Sans nier les difficultés réelles de cette évolution –notamment la perte de la contention de l’agressivité qu’assurait le respect "éthologique" de l’autorité- il convient de relever que la mesure du phénomène reste peu et mal prise. Parce que sa racine profonde n’est pas appréhendée.

Lire la suite

10:50 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

24/06/2016

Brexit, Eurofoot, esprit d'équipe et neurosciences...

L'Euro de football, en dépit d'une chatoyance du jeu assez moyenne, est comme toujours une occasion d'observer avec intérêt la qualité de l'esprit d'équipe des différents protagonistes. Cette notion, à la fois très naturelle et assez insaisissable, est au cœur de tous les processus humains puisque nous sommes des êtres tribaux . D'une micro-tribu de onze hommes sur un terrain (une trentaine avec les remplaçants et le staff technique) jusqu'aux péripéties du Brexit, c'est encore et toujours la question de l'appartenance et de la coordination interpersonnelle qui se pose.

Lire la suite

11:43 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

20/06/2016

Au risque de Zundel (et donc du christianisme)

J'écoute toujours attentivement les commentaires et appréciations de ma femme. Dans cette relation au quotidien avec cette Personne magnifique (et à travers elle l'altérité aimée, célébrée, assumée, avec tout ce qu'elle peut avoir aussi d'étrange et de dérangeant parfois) je trouve une source inépuisable de décentrement et d'émerveillement.

Entre autres gourmandises, j'aime à poster de temps à autres sur ma page Facebook de petits textes de Maurice Zundel. Ce modeste abbé originaire de Neuchâtel, décédé il y a une quarantaine d'années, s'est imposé depuis comme une des grandes voix mystiques et humanistes du XXème siècle. Avec des compréhensions fulgurantes de la condition humaine, évidemment énoncées dans un langage chrétien, mais qu'il a su épurer et essentialiser.

C'est peu dire que mon intérêt fut piqué lorsque mon épouse, à la sagacité éprouvée, m'indiqua son sentiment que de telles publications posaient un problème de lisibilité quant à mes autres propositions.

"Diable !" me dis-je. Ainsi, citer un Richard Branson ou un Steve Jobs ne poserait évidemment aucun problème. Un Nelson Mandela, le Dalaï-Lama ou Gandhi : no soucy. Mais un chrétien, alors là attention !...

Lire la suite

18:06 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

17/06/2016

Bien-être au travail : la dernière arnaque à la mode ?

Telle est la provocante proposition de Maxime Morand dans une récente chronique. Il souligne que "depuis que nous parlons de bonheur au travail, la souffrance et le burn-out n’ont jamais été autant au rendez-vous." Et avance que le travail et le bien-être sont "des pôles en tension et non en fusion". Que l'approche pseudo-humaniste qui consiste à prétendre s'intéresser au bien-être des collaborateurs tout en laissant le champ libre à des modes managériaux et des systèmes dénégateurs de l'humain est un sacré contre-sens...

J'aime beaucoup Maxime Morand. Son parcours est éminemment atypique puisqu'après avoir été prêtre il est devenu responsable des Ressources humaines de plusieurs groupes bancaires, puis consultant indépendant. Son récent livre "Petit guide du leadership provoc'acteur selon Jésus-Christ" est un petit bijou. Si vous cherchez des sagacités parfois fulgurantes sur les entretiens d'embauche, l'inutilité des objectifs annuels, la communication efficace, la manière de faire exploser les double-contraintes, it's well worth the read !

Pourtant, tout en rejoignant M. Morand dans son analyse, j'aboutis à la conclusion inverse.

Lire la suite

10:54 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |