09/03/2018

Comment mieux apprendre et améliorer sa mémoire ? Étudier dans des endroits différents !

On raconte encore en nos celtiques contrées que les druides, pour permettre aux aspirants de mémoriser une vaste connaissance orale, variaient autant que possible les lieux d'enseignement. Passant de clairière en bord de rivière, de sommets montagneux aux plats des plaines, du cœur des forêts de feuillus aux rives des lacs...

Maintenant un tabou strict sur l'écriture (pratiquée, mais réservée à de basses occupations comme le commerce), nos ancêtres interdisaient que les connaissances sacrées soit mises par écrit. Les apprenants passaient donc, littéralement, des années à mémoriser des dizaines de milliers de vers contenant l'entier de leur vision du monde.

Ce que l'on peut certes considérer comme une prouesse, surtout depuis une époque où, à l'inverse, tout est écrit pour nous quelque part et accessible sans que nous ayons à nous en soucier -à condition d'avoir une connexion internet. De telles capacités mnésiques sont toutefois monnaie courante au sein des cultures orales...


Les druides enseignaient-ils vraiment en transhumance ? Nous ne le saurons jamais. Par contre, les recherches de Veronica Yan à l'UCLA sur les processus de mémorisation ont confirmé l'intuition sous-jacents. "Les variations de contexte se sont avérées avoir un effet favorable tant sur la mémorisation à long-terme que sur le volume d'acquisition de connaissances. Un corollaire de cette découverte est qu'au lieu de toujours réaliser les apprentissages au même endroit, il est préférable d'étudier dans des endroits variés."

Sachant par ailleurs que la principale cause de l'épidémie de myopie qui frappe les enfants et les jeunes aujourd'hui est le manque d'exposition directe à la lumière solaire, peut-être gagnerions-nous à envoyer nos chères têtes blondes apprendre aux quatre coins du canton plutôt que de rester enfermées à année longue entre les mêmes quatre tristes murs...

Neuro-Stratégie:

L'effort de la répétition reste essentiel pour acquérir de nouvelles habitudes, de nouvelles connaissances ou de nouveaux comportements. Quelques pistes pertinentes pour faciliter le processus et le rendre moins aride :

Tout d'abord, si possible, choisissez un temps et un lieu inhabituels pour étudier. Commencez par vous détendre, les tensions rétrécissant inévitablement nos capacités d'attention et de mémorisation. Ensuite, choisissez spontanément un "mot de pouvoir" pour ancrer en vous le but de votre apprentissage (par exemple : connaissance, focus, confiance, plaisir d'apprendre, ambition, curiosité, amour des langues...) et répétez-le librement, en vous laissant savourer la motivation qu'il produit en vous.

A la fin de la session, fermez les yeux et laissez votre esprit flotter librement pendant une minute. Notez ensuite intuitivement un élément particulier qui vous a intéressé, surpris ou éclairé dans ce que vous venez d'explorer.

Vous pouvez aussi garder à l'esprit le "mantra" du Dr Yan : "Ne luttez pas pour apprendre, apprenez à lutter." C'est une des clés de l'épanouissement cognitif et personnel !

 

 

Références :

Yan Veronica X. , Thai Khanh-Phuong, Bjork Robert A., Habits and beliefs that guide self-regulated learning: Do they vary with mindset? Journal of Applied Research in Memory and Cognition, 2014.

Sherwin, Justin C. et al., The Association between Time Spent Outdoors and Myopia in Children and Adolescents, Ophthalmology , Volume 119 , Issue 10 , 2141 - 2151

Killian Christophe, "Demain, tous myopes ?" Film documentaire, diffusé sur Arte le 20 janvier 2018

 

 

07:22 | Lien permanent | |  Facebook | | | |