15/03/2018

N'essayez pas de "calmer" votre esprit… écoutez-le !

Bien des gens s'imaginent qu'il est nécessaire d'être calme pour se sentir en paix ; c'est là une affirmation que l'on entend souvent dans différentes traditions spirituelles. Mais faire le vide dans notre esprit est la plupart du temps impossible, et ce pour une très bonne raison : plus nous nous détendons, plus notre cerveau s'active !

Voici un principe dont il est bon de nous rappeler : nous n'avons aucun besoin d'être calmes. Quand nous choisissons de méditer, ou quand nous glissons spontanément dans un état de rêverie, nous pouvons nous contenter d'observer sans jugement comment notre activité cérébrale entraîne un flux ininterrompu de pensées et d'émotions, apparaissant puis disparaissant à l'intérieur de notre champ de conscience.

Plus nous pouvons nous accorder de simplement rester assis en observant ce déroulement inlassable, plus il nous sera aisé de ressentir un état de paix intérieure, que nous soyons calmes ou agités, tendus ou détendus, sous le coup d'une émotion ou non...

En développent cette capacité d'observer en nous avec curiosité, présence et bienveillance, nous deviendrons plus libres nous laisser surprendre, amuser, intriguer, parfois embarrasser ou même contrarier par ce qui se présente.

Il s'agit des divagations chatoyantes d'un cerveau créatif. Lorsque nous lui lâchons la bride, peuvent alors émerger des idées nouvelles, des association bizarres ou des intuitions inattendues.

Le calme ou le vide, parfois même la suspension complète des pensées, sont un fruit qu'il peut nous arriver de goûter en cours de route. Mais comme tout état de grâce, rien n'est plus à risque de le faire disparaître que de vouloir le provoquer ou le retenir.

Méditer, ce n'est pas nous calmer, c'est nous rencontrer et ré-apprendre à nous laisser surprendre, parfois déranger, surtout à nous émerveiller, même de pures et savoureuses banalités comme les bulles de savon improbables de nos sentiments et de nos pensées.

 

12:33 Publié dans Changement de monde, Neurosciences, Santé | Lien permanent | |  Facebook | | | |

01/03/2018

Trouver la paix intérieure, ici et maintenant

La puissance de la simplicité : prenez un stylo et écrivez spontanément trois valeurs personnelles particulièrement importantes pour vous, ici et maintenant. Savourez-les ensuite une à une comme de délicates saveurs de votre être-au-monde, de votre âme.

Puis demandez-vous : “que puis-je faire pour contribuer à rendre le monde meilleur ou plus beau ?” Petit ou grand, quel geste est à votre portée pour faire grandir l'harmonie autour de vous ? Observez alors comment la clarté et la sérénité se déploient en vous.

Avancer en nous demandant ce que nous aimerions faire pour aider d’autres personnes est une stratégie neuro-vitalisante efficace. Alors que nous focaliser excessivement sur nos craintes et nos doutes tend à éteindre les centres cérébraux de la motivation, et diminue notre capacité d’agir de manière bienveillante et équitable.

Un petit mantra issu du boudhisme : “Puissent tous les êtres humains trouver la paix!” Laissez-vous porter par ce sentiment à travers vos rencontres. "Puisses-tu être heureux, puisses-tu être en paix."

 

Réf : Zeng X. et al. The effect of loving-kindness meditation on positive emotions: a meta-analytic review, Front Psychol. 2015 Nov 3;6:1693

 

 

 

 

 

16:18 Publié dans Humeur, Neurosciences | Lien permanent | |  Facebook | | | |

26/02/2018

Savez-vous que...

Le mot "coaching" est apparu dans les années 1830, en tant qu'expression imagée pour signifier le concept de tutorat. Comme s'il s'agissait de transporter un étudiant en carriole ou diligence (sens littéral du mot coach) jusqu'à sa destination académique. Dès 1861, le terme se trouve dans le jargon sportif. Au tournant du siècle, il s'est diffusé dans différents domaines comme la préparation d'acteurs, de musiciens ou d'orateurs. Plus récemment, il s’est étendu aux territoires de la santé, du bien-être, du bien-vivre (lifecoaching), de la spiritualité, de l'alimentation, de la gestion de carrière, ou même des bonnes manières et des relations...

Lire la suite

15:41 Publié dans Neurosciences | Lien permanent | |  Facebook | | | |

03/02/2018

La Cohérence est la voie...

Notre cerveau est un peu comme un cheval sauvage. Fougueux, surprenant, parfois rétif, et passablement imprévisible. Comme mû par sa propre nature, dont la logique nous échappe souvent.

Nous ne savons jamais à l'avance si nous vivrons une journée et réagirons à ses péripéties avec énergie et vitalité, joie, contrariété, tristesse ou sérénité. Dans un ballet d'émotions, de pensées, de sensations et de réactions, plus ou moins cohérentes, qui peuvent nous laisser parfois surpris ou même désemparés...

Si toutefois nous apprenons à le connaître, à le comprendre et à coopérer avec lui, alors l'histoire change et un sacré voyage s'ouvre à nous...

Faire de notre cerveau notre meilleur allié ? Et si nous apprenions à lui -à nous- chuchoter ?

Lire la suite

15:47 Publié dans Neurosciences | Lien permanent | |  Facebook | | | |

22/11/2017

DOPEZ-VOUS A LA GRATITUDE !

Les neurosciences nous apportent aujourd’hui des perspectives sacrément intéressantes avec, comme toute discipline en vogue, un effet de mode et des déclinaisons parfois agaçantes.

Leur développement débouche toutefois sur des possibilités d’application capables, ni plus ni moins, de transformer la manière que nous avons d’habiter notre conscience – et donc de vivre nos vies. Par l’utilisation de petites stratégies pragmatiques et concrètes qui font une sacrée différence. Et nous ouvrent la possibilité de coopérer activement avec notre conscience, notre sensibilité, nos affects (orchestrés par notre cerveau) au lieu de juste les subir tels qu’ils se présentent. Petite illustration autour du thème de la gratitude…

Lire la suite

05:36 Publié dans Neurosciences | Lien permanent | |  Facebook | | | |