10/04/2018

Existe-t-il un neurone en charge de “Dieu” dans votre cerveau ?

Un seul neurone peut contenir suffisamment d’information pour reconnaître une personne ou un endroit en particulier ! La recherche a confirmé que parfois, un seul neurone s’active lorsque nous voyons une image de la reine d’Angleterre, de la Tour Eiffel ou encore d’Astérix.

Mais qu’en est-il de Dieu ? Un seul neurone peut-il capturer un concept aussi mystérieux que celui de Dieu ? Peut-être !

Lire la suite

16:24 Publié dans Neurosciences, Spiritualité & religion | Lien permanent | |  Facebook | | | |

03/04/2018

FONCTIONNEMENT DU CERVEAU : REALITÉS ET IDÉES FAUSSES

Un des principaux défis auxquels se confronte un neuroscientifique est de traduire des processus extraordinairement complexes dans un langage simple et éclairant. Les progrès de la recherche nous conduisent à réviser à intervalles réguliers ce que nous pensions savoir et à ajouter de nouvelles pièces, parfois révolutionnaires, à nos connaissances. Voici quelques-uns des éléments saillants mis en lumière récemment :

BusinessBrain.jpg

Lire la suite

18:09 Publié dans Neurosciences | Lien permanent | |  Facebook | | | |

19/03/2018

Pourquoi un haut dirigeant se ferait-il accompagner ? Solitude et dérive du pouvoir...

La question fait sens. Les hauts dirigeants ont la plupart du temps plus d'expérience et des compétences managériales plus développées que celles des coaches à qui ils pourraient faire appel. Alors ?

Il y a deux sortes de "coaching" ou d'accompagnement de dirigeants : le premier est en fait une forme de mentoring, dans le cadre duquel un interlocuteur plus expérimenté transmet le fruit des connaissances qu’il a durement acquises au cours de sa carrière. Comme le ferait un vieil avocat (qu'il usât de l'imparfait du subjonctif ou non) qui formerait une jeune pousse à l'éloquence, à l'art de la persuasion, au marketing de sa propre personne ou encore à la bonne gestion d'un cabinet.

L'autre forme, plus proche du cœur de métier, consiste en ce qu'une personne dotée d'une connaissance spécifique des processus d'évolution associée à des compétences généralistes se mette à disposition du dirigeant, dans le cadre d'une relation dont le propre est d’être sans équivalent. La qualité du coach découle de la maîtrise de son propre métier ainsi que de la largeur de son expérience de vie.

Lire la suite

16:22 Publié dans Neurosciences, Société | Lien permanent | |  Facebook | | | |

15/03/2018

N'essayez pas de "calmer" votre esprit… écoutez-le !

Bien des gens s'imaginent qu'il est nécessaire d'être calme pour se sentir en paix ; c'est là une affirmation que l'on entend souvent dans différentes traditions spirituelles. Mais faire le vide dans notre esprit est la plupart du temps impossible, et ce pour une très bonne raison : plus nous nous détendons, plus notre cerveau s'active !

Voici un principe dont il est bon de nous rappeler : nous n'avons aucun besoin d'être calmes. Quand nous choisissons de méditer, ou quand nous glissons spontanément dans un état de rêverie, nous pouvons nous contenter d'observer sans jugement comment notre activité cérébrale entraîne un flux ininterrompu de pensées et d'émotions, apparaissant puis disparaissant à l'intérieur de notre champ de conscience.

Plus nous pouvons nous accorder de simplement rester assis en observant ce déroulement inlassable, plus il nous sera aisé de ressentir un état de paix intérieure, que nous soyons calmes ou agités, tendus ou détendus, sous le coup d'une émotion ou non...

En développent cette capacité d'observer en nous avec curiosité, présence et bienveillance, nous deviendrons plus libres nous laisser surprendre, amuser, intriguer, parfois embarrasser ou même contrarier par ce qui se présente.

Il s'agit des divagations chatoyantes d'un cerveau créatif. Lorsque nous lui lâchons la bride, peuvent alors émerger des idées nouvelles, des association bizarres ou des intuitions inattendues.

Le calme ou le vide, parfois même la suspension complète des pensées, sont un fruit qu'il peut nous arriver de goûter en cours de route. Mais comme tout état de grâce, rien n'est plus à risque de le faire disparaître que de vouloir le provoquer ou le retenir.

Méditer, ce n'est pas nous calmer, c'est nous rencontrer et ré-apprendre à nous laisser surprendre, parfois déranger, surtout à nous émerveiller, même de pures et savoureuses banalités comme les bulles de savon improbables de nos sentiments et de nos pensées.

 

12:33 Publié dans Changement de monde, Neurosciences, Santé | Lien permanent | |  Facebook | | | |

01/03/2018

Trouver la paix intérieure, ici et maintenant

La puissance de la simplicité : prenez un stylo et écrivez spontanément trois valeurs personnelles particulièrement importantes pour vous, ici et maintenant. Savourez-les ensuite une à une comme de délicates saveurs de votre être-au-monde, de votre âme.

Puis demandez-vous : “que puis-je faire pour contribuer à rendre le monde meilleur ou plus beau ?” Petit ou grand, quel geste est à votre portée pour faire grandir l'harmonie autour de vous ? Observez alors comment la clarté et la sérénité se déploient en vous.

Avancer en nous demandant ce que nous aimerions faire pour aider d’autres personnes est une stratégie neuro-vitalisante efficace. Alors que nous focaliser excessivement sur nos craintes et nos doutes tend à éteindre les centres cérébraux de la motivation, et diminue notre capacité d’agir de manière bienveillante et équitable.

Un petit mantra issu du boudhisme : “Puissent tous les êtres humains trouver la paix!” Laissez-vous porter par ce sentiment à travers vos rencontres. "Puisses-tu être heureux, puisses-tu être en paix."

 

Réf : Zeng X. et al. The effect of loving-kindness meditation on positive emotions: a meta-analytic review, Front Psychol. 2015 Nov 3;6:1693

 

 

 

 

 

16:18 Publié dans Humeur, Neurosciences | Lien permanent | |  Facebook | | | |