Air du temps

  • COVID : LES RIGOLOS ET LES PAS-DRÔLES

    Imprimer

     

    Cela m’étonne souvent depuis que je m’active comme anthropologue de la santé de constater à quel point nous passons facilement pour des originaux, parfois des farfelus, et même (ce qui rassure le Suisse, qui aime avoir une case où ranger chaque personne) pour des provocateurs.

    Alors que nous sommes aussi rigoureux et peu commodes qu’il est possible de l’être quand on en vient aux sujets sérieux, et à ce que nous étudions.

    D’aucuns ont trouvé un peu cavalier la critique que j’ai faite du document « hydroxychloroquine » des HUG. Ce dont ils ne se doutent pas est que j’ai été en vérité plutôt indulgent : même dans la dernière version toute léchée de cet « avis », il subsiste au bas mot dix-sept erreurs, affirmations tendancieuses et incohérences au long des huit pages du document.

    Le fait donc est que nous autres anthropologues sommes sérieux comme des huissiers de justice quand il s’agit de science (comme face à cette pseudoscience qui abonde dans le domaine et que les revues médicales elles-mêmes dénoncent comme une dangereuse imposture.) Et nous sommes pourtant souvent perçus comme des gens aux conclusions légères par des gens qui pensent en général de manière plus courte que nous.

    par Jean-Dominique Michel, MSc anthropologie médicale, expert en santé publique, Genève

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Air du temps, Genève, Santé, Société 0 commentaire
  • La trottinette électrique, nouveau fléau ?!

    Imprimer

    Ce sont les titres et sous-titres (évidemment racoleurs) mis en exergue par la TdG ces derniers jours à la suite de plusieurs accidents dus à des collisions entre trotinetteurs et piétons. Les journalistes sont des baratins, ils ont besoin de capter l'attention du volage lecteur, et certaines ficelles -bêtes mais efficaces- fonctionnent toujours.

    Le fléau est, rappelons-le, un instrument agricole servant à battre le blé pour séparer la tige et l'épi. Outil du feu quotidien pré-mécanique, il pouvait se transformer en vilain Nunchaku des campagnes et servir au besoin à de fracassantes violences. La métaphore était donc déclinable à volonté.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Air du temps, Genève, Humeur
  • Surveillance des assurés, abus des assureurs

    Imprimer

    Alors qu'approche le moment d'une votation sur une proposition proprement inique,  je partage ce texte pertinent et instructif, rédigé par Mme Shirin Hatam, chargée des questions juridiques chez Pro Mente Sana - Suisse romande...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Air du temps, Santé, Société
  • Qu’avons-nous fait de l’Homme ?

    Imprimer

    La Suisse aussi a ses génies, souvent discrets. Parmi ceux-ci, un petit abbé neuchâtelois, malmené tout au long de sa vie par sa hiérarchie, et dont l’œuvre resta confidentielle de son vivant. Mais ayant acquis depuis un rayonnement tel qu’elle est aujourd’hui considérée comme un des monuments mystiques chrétiens du 20ème siècle.

    En ce temps pascal qui n’est plus guère que celui de courtes vacances et du chocolat, je partage un texte de Maurice Zundel, qui porte les fulgurances de son auteur. Pour l’anthropologue que je suis, la primauté d’une religion en particulier -qui serait plus juste ou plus valide que les autres- est un non-sens. Les religions sont l’expression de notre compétence (mais aussi de notre besoin) de créer des fictions -selon le joli terme de Yuval Harari. Lesquelles ne sont pas de simples fables ou d’aimables calembredaines, mais des récits paradigmatiques qui informent et façonnent notre être-au-monde. Et chaque religion a ses particularités, ses traits problématiques et ses beautés. Goûtons donc à l’approche de ce temps fort des chrétiens cette parole.

    zundel.jpg

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Air du temps, Spiritualité & religion
  • Osera-t-on dire la foi chrétienne d’Arnaud Beltrame ?

    Imprimer

    Honoré héros de la nation, ce lieutenant-colonel s'est sacrifié pour aller au bout de sa mission au service de son pays, c'est-à-dire des personnes qui le composent.  Cet événement nous émeut d’autant plus qu’il nous met face au plus admirable des comportements possibles : l'ultime don de soi. La France en est touchée, et au-delà des frontières nationales, les humanistes de tous bords s’inclinent en hommage à cet homme qui rendit au prix de sa vie un hommage sans limites à la dignité de l’Humain.

    ChristPâques.png

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Air du temps, Changement de monde, Société