HOLD-UP : regards sur un casse et un coup d'Etat "sanitaires" (11/11/2020)

 

Le documentaire de Pierre Barnérias (journaliste d'investigation et cinéaste) sur les dessous du désastre sanitaire en cours sort aujourd'hui. Il devrait faire du bruit... puisqu'il détaille avec force documents et avis autorisés ce qui organise ce que nous vivons - et que les autorités comme les médias occultent avec acharnement.

Le moment que nous vivons est non seulement historique, il est aussi décisif : nous basculons progressivement dans une dictature hyper-capitalistique à la chinoise : suspension durable des droits fondamentaux, propagande et persécution des "dissidents", surveillance H24 des citoyens-consommateurs, obligation vaccinale et passeport sanitaire nécessaire pour voyager, destruction des forces vives de l'économie au profit des grands groupes mondiaux, etc.

Ceci semble exagéré ou complotisss ? Alors écoutez, lisez, documentez-vous !

Avocats et juristes montent au front pour dénoncer les dérives en cours. Le bâtonnier de l'ordre des avocats de Lyon souligne que nous vivons dans un état de droit dégradé avec une disparition progressive des libertés et droits des citoyens, avec un régime d'exception instauré pour durer.

En France toujours, un député Vert (quelle engeance !) plaide pour une imposition vaccinale contraire à l'habeas corpus et à la déclaration de Nuremberg !

En Angleterre, l'armée a investi Liverpool et profite d'une campagne de dépistage du Sars-CoV-2 (ou plutôt de brins d'ARN à l'origine indéfinie) pour prélever les empreintes digitales et l'ADN de l'entier de la population !

Les effets destructeurs des mesures de confinement, imposées récemment malgré qu'elles soient décriées par les meilleurs experts en santé publique et l'OMS, détruiront des dizaines et des dizaines de millions d'emplois en Europe, précipitant indépendants, patrons, restaurateurs, commerçants, employés mais aussi tôt ou tard fonctionnaires dans la misère pendant que l'effondrement des recettes fiscales privera l'état des moyens nécessaire à faire face à cette paupérisation de masse.

Les spécialistes alertent sur la vague de dépressions d'états de panique et de suicide provoqués par les mesures actuelles, rien n'y fait.

Bref, the future is not very bright.

 

Tout ceci pour un coronavirus à la létalité relative, funeste à peu près uniquement pour les personnes en toute fin de vie. Cherchez l'erreur ?!

Pendant ce temps, bien sûr, les autorités nous enfument. Parce qu'elles sont privées (ou se privent) depuis longtemps de toute marge de manœuvre. Les politiques (entre autres sanitaires) de nos états sont décidées ailleurs et par d’autres que dans nos gouvernements et parlements. Le santé est un des domaines les plus corrompus, et comme tout le monde (l'ONU, l'UE, les universités, les revues médicales, les commissions d'enquête parlementaire) le reconnaît et en parle, on peut quand même s'étonner de ce "make believe" de nos autorités, comme si ça n'existait pas et n'était pas un des (ou même le) paramètres dominants de toute cette histoire. Le Secrétaire général de l'ONU vient même d'adresser une mise en garde contre la prégnance de la corruption dans la gestion du Covid-19 !

C'est dire si le film de Pierre Barnérias tombe a point nommé et son immense importance.

Avec une brochette d'invités prestigieux et informés, il passe en revue tout ce qui organise cette crise insensée.

Faisant émerger deux perspectives majeures : tout d'abord, celle d'un Hold-Up planétaire. En mettant en échec les possibilités de traitement précoce de la Covid-19 (au prix de centaines de milliers de morts), nos gouvernements ont assuré un invraisemblable jackpot à l'industrie pharmaceutique et vaccinale.

Laquelle n'a reculé devant rien : intox massive (comme la fable sur la soudaine dangerosité de l'hcq, évidemment infirmée depuis) ; publication d'articles mensongers dans les "plus grandes revues médicales" (avec le concours actif de plusieurs universités suisses, donc payé par nos impôts) ; trucage des études randomisées pour qu'elles n'étudient JAMAIS l'efficacité de la prescription précoce de l'hcq, alors qu'il s'agit de sa seule indication ; campagnes de dénigrement des voix dissidentes, et parfois même persécution -comme pour le Pr Perronne, Olivier Véran étant en train de fermer purement et simplement le CHU de Garches où le premier travaille ! Sans oublier la propagande médiatique unilatérale, en tout cas en Suisse (la France est plus ouverte au débat) avec une presse largement subventionnée bien sûr aussi à cette fin.

Bref, "pouah ça puire" diraient les Visiteurs.

C'est dire si HOLD-UP est salutaire. Sans fard, détours, ni faux-semblants, le documentaire plonge au cœur des turpitudes qui organisent ce désastre et ce casse du siècle. Certaines questions restent bien sûr ouvertes, mais les spécialistes se régaleront de la rigueur documentaire du travail de Pierre Barnérias.

Le film est disponible dès ce matin en VOD (video on demand) depuis le site de T-prod, mais une nouvelle campagne de crowd-funding vient d'être lancée pour payer les droits d'archive (le film contient de nombreux extraits notamment d'émission télévisées) nécessaires à la rendre gratuit sur les plate forme en ligne.

Si comme beaucoup vous vous posez des questions sur ce qui nous arrive en trouvant étonnants ou même douteux un certain nombre de non-sens ou de contradictions, vous trouverez ici de nombreuses réponses sur ce qui sous-tend tout ce merdier pour parler français...

Un grand merci donc à Pierre Barnérias et à l'équipe de production ! Et puisse HOLD-UP cheminer dans les consciences pendant qu'il est encore temps.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------

Communiqué de Presse Hold-Up

Sortie VOD du documentaire HOLD-UP de Pierre Barnérias le mercredi 11 novembre à 11h00 sur Vimeo

 

Après une campagne de financement participatif sur Ulule ayant permis la récolte de 182 970 euros et une sortie en accès premium du film, HOLD-UP, le documentaire très attendu du journaliste d’investigation Pierre Barnérias sur la gestion de la crise de la Covid-19 sort officiellement en VOD sur Vimeo le mercredi 11 novembre à 11h00.

 

La pandémie de la Covid-19 a donné lieu à des échanges contradictoires entre médecins, spécialistes, professeurs, hommes politiques et experts, le tout orchestré et alimenté par le feu nourri des médias. Les scientifiques se sont ainsi retrouvés discrédités avec notamment l’affaire du Lancet. Le Conseil scientifique, censé piloter cette pandémie, est ouvertement accusé d’incompétence et d’arrogance, preuves à l’appui. Et nous dans tout ça ? Que penser ? Que faire avec toutes ces informations ? Qui croire ?

Ce sont les questions auxquelles le documentaire HOLD-UP tente de répondre en partant à la rencontre de soignants, chercheurs, experts, juristes offrant une autre lecture sur cette crise sans précédent et dénonçant une batterie de mesures gouvernementales jugées inefficaces pour la plupart.

 

« Ce qu’il y a souvent de plus difficile à apprécier et à comprendre, c’est ce qui se passe sous nos yeux.» - Alexis de Tocqueville

 

Depuis l’éclatement de la crise du coronavirus en mars 2020 et face au nombre restreint de lits de réanimation en milieu hospitalier, le gouvernement français proclame l’état d’urgence sanitaire et assoit son autorité à grand renfort de mesures liberticides : confinement, attestations de déplacement obligatoires, couvre-feu, amendes pouvant avoisiner les 3750 euros et peines de prison allant jusqu’à 6 mois d’emprisonnement en cas de non respect des règles.

D’un point de vue économique, ces mesures ont pour conséquence la fermeture de 400 000 PME et la précarisation de 4 millions de français, 1 million d’entre eux risquant de rejoindre les rangs des 10 millions de français vivant d’ores et déjà en deçà du seuil de pauvreté et des 900 000 personnes sans domicile fixe.

Que dire de ces mesures pour une épidémie dont le taux de mortalité actuel est établi à 0,15% et touchant principalement les plus de 65 ans affectés par la comorbidité ?

Saisis par l’urgence de la situation, le réalisateur Pierre Barnérias (TPROD) et le producteur Christophe Cossé (Tomawak) décident de s’atteler à la production du documentaire HOLD-UP, dévoilant les erreurs commises par les plus hautes instances publiques et questionnant les fondements mêmes de nos libertés et l’avenir qui nous est réservé si nous restons impassibles face à ces dérives politiques.

 

« Il faut bien se figurer que la privation de nos droits, de nos libertés, de nos choix est un hold-up. Nous aurions pu l’intituler « Coup d’État ». » - Christophe Cossé

 

En août 2020, une campagne de financement participatif est lancée et engrange 182 970 euros permettant à l’équipe du film de prendre en charge les frais de production, les images d’archives utilisées, les moyens techniques, les différents déplacements pour les tournages et la commission Ulule.

En novembre 2020, le film est finalisé et envoyé en accès premium à l’ensemble des contributeurs Ulule.

Face à un reconfinement généralisé et à une fermeture des salles de cinéma à travers toute la France, TPROD & Tomawak décident dans un premier temps de sortir le film en VOD sur la plateforme Vimeo le mercredi 11 novembre à 11h00. Le film sera vendu au prix de 4,99 et sera accessible à la location pendant 48h.

La vente sur Vimeo permettra d’équilibrer les coûts engagés pour ce film à savoir la différence entre les quelques 170 000 euros récoltés après commission sur Ulule et les 290 000 euros de prévision de dépenses.

A terme et dans un souci de diffuser ce film citoyen au plus grand nombre, TPROD & Tomawak s’engagent à mettre ce film en accès libre sur différentes plateformes web.

Véritable contre-pouvoir raillé par la censure, les réseaux sociaux sont devenus la seule alternative aux mensonges colportés par l’intelligentsia politique et les médias de masse. Voila pourquoi, le réalisateur et les producteurs du film souhaitent exclusivement concentrer la promotion et la diffusion du film sur internet. Car après tout, les véritables ambassadeurs du film sont les internautes qui luttent au quotidien pour préserver la liberté d’expression et d’information en dénonçant cette grave et profonde crise institutionnelle et démocratique.

 

Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n'est pas que vous croyez ces mensonges mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut pas se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d'agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et, avec un tel peuple, vous pouvez faire ce que vous voulez” - Hannah Arendt

 

Pour ce faire, les 2 sociétés lancent une nouvelle campagne de soutien financier sur la plateforme Tipeee afin notamment de financer l’extension des droits d’utilisation d’images d’archives et de musiques sur différents supports, l’adaptation du film en différentes versions étrangères (anglais, espagnol, italien, allemand), les frais de montages supplémentaires et les frais de sortie.

 

En attendant la diffusion du film en libre accès, HOLD UP est disponible à partir du mercredi 11 novembre à 11h00 sur Vimeo.


Pour suivre l’actualité du film :

 

-Facebook : https://www.facebook.com/pages/category/Movie/Hold-Up-le-...

-Instagram : https://www.instagram.com/holdup_ledoc/

-Twitter : https://twitter.com/holdup_ledoc

-Tipeee : https://fr.tipeee.com/hold-up-le-documentaire

10:23 | Lien permanent | |  Facebook | | | |