Pétition : OUI à la protection des personnes vulnérables, NON aux mesures inutiles de confinement (19/01/2021)

 

Je suis très heureux de partager ici une pétition lancée par un petit comité de personnalités suite à la publication d'une tribune de M. Jean-Philippe de Toledo, médecin et président d'une chaîne de pharmacies bien connue à Genève.

M. de Toledo est de surcroît un des meilleurs connaisseurs en Suisse de ce que l'on appelle désormais le Lifestyle Medicine, c'est à dire une approche de la santé centrée sur le mode de vie, l'évitement de ce qui endommage la santé (facteurs de risque) et la pratique de ce qui l'entretient (facteurs de protection, salutogenèse).

J'ai exprimé souvent comment et combien -hélas- nous sommes encore à des années-lumières d'avoir des politiques de santé dignes de ce nom : l'essentiel des ressources affectées à "la santé" vise en fait à réparer des dommages et maladies qui seraient aujourd'hui pour 80% d'entre elles non seulement évitables mai encore réversibles.

Les programmes d'éducation en santé sont pourtant si performants (et si probants en termes de retour sur investissement) que différentes compagnies d'assurance aux États-Unis vont jusqu'à financer des semaines complètes de formations aux personnes souffrant de maladies chroniques (pour un coût individuel d'une dizaine de milliers de dollars), sachant que cela permet de réduire de manière importante la consommation de soins dans la durée de ces patients !

Ici, M. de Toledo souligne une absurdité manifeste dans la gestion de l'épidémie : les personnes atteintes par des formes problématiques de Covid sont précisément celles qui souffrent de ces maladies chroniques ("co-morbidités") qui sont, insistons,  évitables et réversibles

Absolument rien ne leur est proposé, alors que le coût des mesures de confinement, imposées à tous les citoyens (y compris ceux qui ne sont pas à risque) sont massifs avec des conséquences destructrices sur les conditions de vie de la population.

Considérant les coûts insensés des confinements à répétition (dont on a de surcroît désormais la confirmation qu'ils sont inutiles !), l'affectation des montants astronomiques dépensés en pure perte depuis une année aurait permis de mettre sur pied des politiques durablement utiles et bienfaisantes tout en aidant à protéger les personnes vulnérables.

La pétition relayée ici est simplement une démarche d'intelligence et de bon sens. Des denrées devenues rares en cours de route. Espérons que la lumière de cette évidence pourra faire son chemin...

A signer et partager sans modération donc !

 

OUI à la protection des personnes vulnérables, NON aux mesures inutiles de confinement

 

Les pétitionnaires demandent aux autorités d’offrir à la minorité de la population (25%) qui souffre de maladies chroniques, un accompagnement personnalisé via les réseaux de soins à domicile, pour les encourager et les inciter à changer leurs habitudes de vie, afin d’améliorer leur santé et leur qualité de vie, réduire leur vulnérabilité, leur mortalité et leur coût.

Ce soutien spécifique aux seniors et aux malades chroniques remplacerait avantageusement les mesures de confinement, de fermeture des entreprises et d’interdiction des interactions sociales qui, en plus d’être coûteuses et inefficaces, sont source de faillites, de chômage et de pauvreté.

 

Mettons en œuvre des mesures efficaces de prévention, pour la protection des seniors et des malades chroniques.

Malgré les milliards dépensés en Suisse pour protéger les plus vulnérables depuis le début de la pandémie, plus de 90% des 8’300 morts (à ce jour) sont justement ceux que l’on voulait protéger : les seniors et les malades chroniques. Les mesures prises n’atteignent donc pas leurs cibles.

Au niveau mondial, les maladies chroniques tuent 20 fois plus que la Covid (41 millions de morts contre 1.8 millions). En Suisse, presque tous les morts de la Covid sont des malades chroniques. La mortalité que l'on attribue à la Covid est donc en réalité celle due aux maladies chroniques, car celles-ci augmentent fortement la vulnérabilité.

 

Des mesures efficaces pour améliorer la santé des malades chroniques.

L’OMS (2017) nous dit que jusqu’à 80% des maladies chroniques sont évitables et réversibles, en changeant notre mode de vie. On peut diminuer le nombre de malades chroniques et économiser jusqu'à 50% des coûts, simplement en favorisant un changement d'habitudes de vie. Cela représenterait en Suisse, plus de 30 milliards d'économies chaque année.

En deux mots, améliorer la santé des 25% de personnes vulnérables tout en diminuant les coûts de la « santé » et en évitant la suppression des libertés pour toute la population, c’est possible. Nous demandons à nos autorités d’agir dans ce sens.

 

Pour le comité des pétitionnaires : Jean-Philippe de Toledo (Pharmacie Principale), Enza Testa Haegi (Cercle des Dirigeants d’Entreprises), Xavier Comtesse (Mathématicien 4.0), Dr Stefania Ubaldi (Présidente de la Société Suisse de Lifestyle Medicine), Vincent Subilia (Chambre de Commerce et d’Industrie Genève), Helena Rigotti (Cheffe d’Entreprises-restauration), Pascal Vandenberghe (Payot Libraire), Solange Demole (centre de bien-être et santé), Yves Borgeaud (A. Pougnier SA), Claire Vidal Halff (Indépendante), Ivan Slatkine (éditeur), Alexandra de Toledo (pharmacienne Lifestyle Medicine), Pierre Brunschwig (Bon Génie & Cie SA), Sabine Schofield (Administratrice de Sociétés), Myret Zaki (journaliste et formatrice).

 

Lien vers la pétition : cliquer ici.

18:09 | Lien permanent | |  Facebook | | | |