Les mois se suivent et se ressemblent : la collectivité prisonnière d’une formation de masse (ou psychose collective) n’arrive plus à se décoller d’une narration fallacieuse, mais qu’il faut reconnaître comme magistralement façonnée par ceux qui l’ont imposée à grands renforts de propagande.

Nous avions montré en janvier 2021, avec Alexandra Henrion Caude et un médecin-chercheur ayant publié dans les meilleures revues, les manipulations et falsifications de l’étude Pfizer initiale.

L’étude « à six mois », publiée dans une sorte d’indifférence générale il y a quelques semaines, reprend les mêmes grossières ficelles pour produire ce qui n’est rien d’autre qu’une nouvelle fraude.

Retrouvez l'ensemble de mes publications sur Anthropo-logiques.org