Les HUG se donnent de la peine et en ont...

Imprimer

Jolie surprise sur le site des HUG que cette nouvelle évaluation de l'hydroxychloroquine nickel-chrome.

Cette fois-ci, l’institution et son groupe Covid ont mis le paquet pour produire un papier qui ait de la gueule, et c'est en tout cas pour la forme plutôt réussi : papier en-tête aux couleurs de l'institution, analyse fouillée, références scientifiques à la pelle, signature de l'ensemble de membres de ce groupe, il y aurait de quoi jouer au jeu des sept erreurs entre le brouillon proposé il y a peu et le manuscrit calligraphié et enluminé portant désormais haut et fort la parole altière de l'institution...

Nouvelle mouture donc présentée sur les réseaux sociaux par une éthicienne du crû avec l'intitulé saisissant : "Nos collègues pharmacologues ont fait une mise à jour. Les données arrivent en temps réel, donc c’est important." Immédiatement applaudie par un commentaire de derrière les fagots : "très intéressante analyse, une fois de plus comme on aimerait en avoir souvent, n’en déplaise aux polémistes de mauvaise foi !"

Je n'ai pas connaissance en ce qui me concerne que les questions qui dérangent soient perçues autrement que comme inconvenantes par ceux à qui on les pose.

Même si ça arrache la bouche, on peut aussi reconnaître que le travail n'était pas entièrement d'une facture telle qu'on l'aurait aimé -ce que le changement de cap observé énonce aussi clairement qu'il est possible. Si d'emblée une éthicienne présente une question aussi secondaire d'une manière aussi tendancieuse, il y a de quoi se faire du souci pour le futur de l'éthique. Préoccupation au demeurant réelle en ce qui concerne l'institution.

J'ai partagé ma conviction en la sincérité des valeurs du personnel (évidemment) mais aussi de la direction et des responsables médicaux. Ce qui n'exclut pas l'hypothèse d'une application un peu à géométrie variable (sinon parfois défaillante) de l'éthique et de ces valeurs.

Après tout, agir et œuvrer au sein d'une institution grevée (comme l'ensemble du domaine médical) par la corruption systémique, les conflits d'intérêts et certains procédés douteux n'est forcément pas de tout repos. "L'amour propre ne le reste jamais très longtemps" proposait dans un raccourci de génie et par analogie un autre fameux bédéiste.

par Jean-Dominique Michel, MSc anthropologie de la santé et expert en santé publique, Genève.

 

 

Reste au-delà de ces questions la schizophrénie structurelle du domaine médical tel qu'il a récemment évolué. L'hydroxychloroquine offre un excellent cas de figure pour le mettre en lumière et l'observer : tous les médecins dignes de ce nom ne peuvent bien sûr qu'envisager la possibilité d'en faire usage au besoin au moins pour certains patients.

C'est ce que les HUG ont fait (je les en ai félicités et renouvelle le compliment ad libitum), très largement. Plutôt que de laisser passivement les patients atteints décliner ou périr, rien ne fait plus sens médicalement, dans une saine balance décisionnelle, que d'essayer un traitement connu, pharmacologiquement très sûr, dont nombre de praticiens témoignent à travers le monde des effets bénéfiques systématiques qu'ils ont constaté en le prescrivant.

 

Et puis...

A côté de ce bon sens et de ces valeurs médicales, il y a aujourd'hui le poids et le pouvoir pris par les statistiques, les modélisations, les indicateurs même absurdes, le conformisme (sinon la soumission aveugle) à l'autorité, les abus de pouvoir des autorités sanitaires contre la liberté des médecins et la santé de leurs patients. Du lourd, quoi.

Nous devons nous poser la question sans concession : qu'est-ce qui prime, bon sang ?! Les stats et modèles ou la santé des malades ? Les HUG sont en pleine schizophrénie institutionnelle face à cela : pragmatisme empirique (ce qu'est la vraie médecine) dans les étages et impérialisme scientiste vis-à-vis des médecins non-hospitaliers et de la population. Extrait choisi d'une interview qui vient de paraître dans la revue Nexus :

NEXUS : Avez-vous eu des résultats cliniques positifs dans votre service depuis que vous avez généralisé le traitement à l’hydroxychloroquine et à l’azithromicyne ?

Pr Christian Perronne : Cela a changé la donne. Même les médecins de service et les infirmières le confirment, on passe beaucoup moins de malades en réanimation. On n’attend pas de donner l’hydroxychloroquine qu’aux cas les plus graves comme l’impose le décret du ministère de la Santé et l’étude Discovery. Par contre, on n’en donne pas non plus aux formes bénignes. On le donne dès qu’il y a un début de pneumonie ou des signes de gravité moyenne, sauf contre-indications. Nous allons bientôt compiler l’ensemble de nos données."

C'est bien la ligne de force : des médecins qui font de la médecine, qui observent des résultats, qui en témoignent. Et puis des statisticiens et des formalistes qui débarquent en disant : "ouh là là mais on n'a pas les statistiques qui confirment ce que vous observez donc arrêtons tout !"

J'ai abondamment expliqué (et documenté) dans mes récents billets comment cet arsenal idéologique et méthodologique avait progressivement dévié de son intention de départ, bonne et louable. L'Evidence-Based Medicine vient du Canada, et cette approche avait le dessein de faire le tri entre les données probantes et l'inventaire à la Prévert des croyances cliniques de chacun -parfois agissantes du fait de l'effet de sens, mais sans valeur scientifique.

On sait comment cette noble intention a été impitoyablement dévoyée, avec des conséquences funestes qui participent activement à la cacade du Covid : scienteux qui n'ont jamais vu un patient (ou alors pas depuis longtemps), logiques administratives et soignantes kafkaïennes et parfois ubuesques, approches pseudoscientifiques biaisées et faussant la médecine d'une manière dont on connaît  et peut même mesurer aujourd'hui les conséquences nocives sur la santé des patients.

Avec une perte grave du sens et de la vision du monde propre de la médecine. Lorsqu'on veut imposer à tout prix des essais randomisés impliquant nécessairement la détérioration ou la mort de membres des précieux "groupe-témoin", nous sommes en effet face à des dérives éthiques rien moins que monstrueuses.

Lorsque l'hôpital recourt massivement à un traitement à l'effet incertain mais possiblement utile, et dissuade dans le même temps (en participant à l'interdiction qui leur est faite) les médecins de ville de l'utiliser, nous sommes également face à quelque chose de profondément malsain et de pernicieux.

Je l'ai dit et répété : je n'ai aucune raison de douter de l'intégrité de qui que ce soit. Il m'arrive par contre de me demander où elle est passée.

Une étape incontournable, donc, sera de procéder à la vérification de la nature des liens (et donc conflits d'intérêts possibles)  des acteurs impliqués avec des sociétés ayant leur propre agenda autour du Covid.

De telles influences ne se produisent pas forcément de mauvaise foi. Plusieurs enquêtes ont toutefois montré que des médecins ayant obtenu des avantages, en espèces ou en nature, de compagnies pharmaceutiques avaient "naturellement" tendance à prescrire plus de produits proposés par cette société et globalement moins bien.

Les objections et réserves exprimées tout a long du nouveau luxueux papier des HUG ressemblent trop à la propagande orchestrée chez nos voisins par des médecins payés par Gilead pour ne pas poser la question.

Notamment cette absurdité de présenter un des médicaments les plus utilisés, les mieux connus et les plus sûrs de l'histoire de la médecine comme étant soudainement "cardiotoxique" et pourvu de tant de dangers qu'on se demanderait presque pourquoi on continue à l'utiliser comme antipaludique ou de le prescrire -au besoin pendant des décennies- à des patients souffrant par exemple de lupus.

Bref, nous vivons dans une époque d'abondantes incohérences. Mais celles qui nous servies par les HUG commanderont qu'on y revienne -je pense en particulier à la commission d'enquête du Grand Conseil qui s'occupera de vérifier un certain nombre de choses. Avec sans doute un liste de questions déjà intéressante en réserve.

 

Lien permanent Catégories : Santé, Société 23 commentaires

Commentaires

  • Merci de rouvrir les commentaires et me permettre ainsi de vous remercier pour cette série d'articles qui m'ont permis de me déniaiser et me distancer de la paranoïa ambiante. Je pense aussi que les "responsables" de ce fiasco sanitaire devraient rendre de comptes, mais je ne me fais aucune illusion à ce sujet. Car tout le monde se renvoie la patate chaude jusqu'à la plus haute instance, l'OMS, qui a brillé par son incompétence ou, plus probablement, fait la démonstration de son inféodation aux grands groupes pharmaceutiques.
    Je reste extrêmement curieux de l'expérience de la Suède et salue le courage des autorités qui ont su résister à la pression. Et je relève au passage un article très intéressant au sujet d'une piste similaire qui aurait pu être testée en Inde.
    https://www.hindustantimes.com/opinion/reaching-65-herd-immunity-may-help-push-the-peak-flatten-the-curve-opinion/story-gkII82JMtKOELevAQT5iDL.html

  • Lu et approuvé car tout cela est très bien dit, avec autant de mesure que de sagacité. J'ai apprécié une coquille où il est question… de «questions qui déragent», ce qui ne me dérange guère même si cela déroge au bon usage. Bravo et au plaisir de découvrir les articles précédents et de vous suivre, quelque peu et de loin en loin à tout le moins.

  • Bravo et merci! Dont pour cette mise au point - traitement de situation plus que bienvenu.

  • Je trouve votre blog passionnant . J'ai une question : j'ai 61 ans et j'ai des vacations à effectuer en tant qu'aide soignante à Bordeaux, je serais à 500km de chez moi, seule dans un lieu qu'on me prête. J'ai reculé ce CDD car mon entourage a peur pour moi. La clinique st augustin m'a affirmé avoir le matériel nécessaire..Une personne du CHU m'a dit que le matériel devait être économiser et qu'elle enchaînait jour, nuit, bouche trou et que beaucoup de collègues étaient en arrêt sans savoir les raisons car il y a secret médical. Un e cadre peut-elle mentir sur les conditions car les infos disent bien la pénurie. Du coup je ne vais pas bien psychologiquement. Est-ce judicieux pour vous d'effectuer ce CDD, 61 ans donc, asthmatique et fragile? 2- comment être traitée par la chlroroquine si je devais être atteinte par le covid19? Je vous remercie, bonne journée, Florence Pays

  • J'ai comme l'impression que la censure et l'autocensure mêlée souvent et dans le cas précis à des histoires de prises d'intérêts, pas en vies, cela ne préoccupe visiblement que très peu nos "experts" en rangs de 2, mais en volonté d'asseoir encore plus certaines formes de pouvoirs et de soumissions des populations.
    L'Europe a un grave problème de "respiration", pas seulement avec le covid qui n'est qu'une métaphore de ce qu'il se passe au niveau de la dynamique générale, mais le vieux continent étouffe sous ses montagnes de dogmes et de non-dit, pas étonnant dès-lors que ce soit les poumons qui casquent, encore aujourd'hui le diagnostique de Molière semble prédominer dans cette vaste soupe d'abnégations !

  • Je suis un vieux militant écolo multi-cause de très bientôt 77 ans, pro-médecin es n'enrichissants pas Bigpharma depuis 1972 à l'origine de quelques réalisations pas banales en France..

    Sans en abuser je serais heureux de bénéficier, SVP, de votre confiance et de disposer de votre adresse de messagerie.

    Je suis évidemment abonné depuis qu'un contestataire français m'a invité à lire un de vos articles.

    Cordialement

    JMG
    Agglomération lilloise

  • Soudain, la moindre réaction logique devient héroïque, c'est vraiment comme dans la chute de l'empire romain !

  • Je vous lis depuis trop longtemps et trop attentivement pour ne pas saisir l'occasion, puisque vous la donnez cette fois-ci, d'écrire un commentaire. Sans me payer de mots, je peux dire que votre tribune est absolument extraordinaire, au point que je j'ai diffusé autour de moi le plus largement possible les liens menant à nombre de vos articles. Vous êtes admirable dans votre combat pour la justice et la vérité, et méritez au minimum d'être encouragé, chose je pense dont tout honnête homme a toujours besoin. Ce que je fais donc aujourd'hui : bravo à vous, merci, et continuez, vous n'êtes pas seul! Même si, j'imagine, il peut vous sembler par moments que vous n'êtes qu'une voix criant dans le désert...

  • Bonjour,
    je n'arrive pas à trouver les billets mentionnés de l'éthicienne sur un réseau social (FB ou Twitter) faisant l'éloge de ce papier des pharmacologues des HUG. Pouvez-vous m'éclairer ? Merci d'avance.

  • Monsieur bonjour, jusqu'à peu, je n'étais pas vraiment intéressée par les réseaux sociaux que je prenais plutôt de "haut", n'ayant pas les outils adéquats (pas d'iphone/smartphone et autre...) et préférant les contacts directs-le confinement qui nous est imposé depuis plus d'un mois, m'a fait découvrir que je pouvais y puiser des sources d'information, de détente voire d'échanges-je me suis inscrite à votre newsletter car votre analyse correspond à ce que je ressens intuitivement de cette situation sauf que vous, vous y mettez les mots et vous argumentez-j'aimerai que vous me donniez votre avis sur les publications d'Idriss Aberkane, dont celle-ci concernant des études sur un ver #COVID19 #VerArénicole #FranckZal
    Un ver pour désarmer le COVID19 ?! | IDRISS ABERKANE-
    cette personne que j'ai découverte très récemment est importante dans mon travail de réflexion; je le trouve très brillant et clair dans ses démonstrations mais j'avoue qu'il me fait souvent frémir-
    pour finir, je vous confirme que je suis bien plus plus effrayée par le traitement politique, médiatique, sociologique que par le virus en lui-même-je ne suis pas persuadée que le vaccin contre le covid ou toute autre intervention ponctuelle, règlera l'état de décadence dans lequel nous nous acheminons si nous continuons à nous boucher les oreilles, nous voiler les yeux et nous bâillonner la parole-merci Monsieur pour vos partages-F.Kolenc

  • J'ai lu, je crois, toutes vos notes avec le plus grand intérét, y trouvant l'expression passionnée et la documentation que ni les médias, le plus souvent ignares et liées au politiquement correct, ni les pouvoirs publics, sans doute manipulés par divers lobbies, n'ont daigné faire partager à la population. Mon intérêt s'est traduit, au moins par deux fois, par des commentaires spécifiques envoyés à votre blog, concernant en particulier :
    - la chloroquine, dont il est scandaleux d'entendre déblatérer sur les effets secondaires après 50 ans d'utilisation par plus d'un milliard de personnes partout sur la planète,
    - les prétentions affirmées des limitations en matière de dépistage de masse alors que chacun des laboratoires vétérinaires de l' hexagone auraient pu sans probléme réaliser par jour probablement la moitié de ce que fait aujourd'hui l'IHU de Marseille dés le mois de Fevrier dernier,et donc nous donner une vision claire de l'évolution réelle de la situation, comme lors des divers épisodes de grape aviaire.
    - l'utilisation des tests sérologiques, certes pour une information décalée mais toujours indispensable sur la situation effective de l'infection, que les labos vétérinaires maîtrisent aussi de puis des lustres et qui, à mon sens, devraient être utilisées de façon randomisée depuis des semaines. Etc...
    La guerre véritable est pas entre le virus et nous, mais entre une approche pragmatique soutenue par une gestion et un suivi au jour le jour, et une vision dogmatique, trés proche d'une forme d'inquisition, et polluée par les lobbies pharmaceutique et les intérêts particuliers de nombre de nos prétendus spécialistes.
    Félicitations pour votre professionnalisme, votre courage et votre constance.
    Bien à vous,
    Philippe Blanc

  • Bonjour, il est intéressant pour éclairer objectivement le débat qu'on pourrait appeler "Liberté & santé au temps du Corona" de rapprocher 2 options prises par le gouvernement français :
    Ce sont 2 extraits du site du Vidal, du 15/04/2020
    1) Le réseau des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) a reçu plusieurs déclarations d'effets indésirables d'ordre cardiaque en lien avec la prise d'hydroxychloroquine (PLAQUENIL 200 mg comprimé), survenus chez des patients COVID-19.

    Suite à ce signal de pharmacovigilance, l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) a émis une alerte nationale relative à l'hydroxychloroquine et à l'association antivirale lopinavir/ritonavir (KALETRA et générique) :

    à destination des patients, rappelant la toxicité de l'hydroxychloroquine et les risques de pratiquer l'automédication avec ce médicament, 

    à destination des professionnels de santé de ville pour leur rappeler que ni l'hydroxychloroquine, ni l'association lopinavir/ritonavir ne pouvaient être utilisées en ville hors AMM pour la prise en charge de patients COVID-19, ou en autoprescription par et pour un médecin lui-même. L'utilisation hors AMM de ces médicaments est actuellement réservée aux équipes hospitalières, sur décision collégiale, pour la prise en charge de patients COVID-19 hospitalisés et présentant une forme grave. 
    -------------------------
    2) Le midazolam injectable est le médicament de première intention pour réaliser une sédation profonde et continue maintenue jusqu'au décès (SPCMD). 
    Actuellement, il est disponible uniquement à l'hôpital.
    La mise à disposition en ville dans les pharmacies d'officine, pour des médecins qui prennent en charge des patients en fin de vie à leur domicile, est programmée pour le mois de juin (notre article du 11 février 2020). Cette décision a été annoncée par le ministère des solidarités et de la santé début 2020, suite aux recommandations de la HAS sur les modalités d'utilisation des médicaments de sédation. 

  • Comme la plupart du temps, excellent article ! Merci pour votre vigilance et la précision de votre engagement quotidien de ces derniers temps.

  • On dirait que presque l'ensemble de la population s'est soudainement transformée en spécialistes de médecine !

    Quand je choppe une grippe, c'est une grande tasse de lait très chaud avec beaucoup d'ail en purée, du miel et du poivre, au lit avec de quoi transpirer deux ou trois heures et le lendemain une bonne dose de bouillon maison !

  • Un grand merci pour tous ces billets sur le coronavirus nouveau et les dérives d'une méthode dite scientifique qui permet la triche et la tromperie et qui est remise en cause par le Pr Raoult. Il suffit de suivre la soirée scientifique du 13 février 2020 pour comprendre sa démarche qui n'est pas tombée du ciel:

    https://www.mediterranee-infection.com/contre-la-methode/

    Je constate que la plupart des détracteurs du Pr Raoult ont un état d'esprit de bureaucrate, de technocrate.
    Votre blog est mentionné par des youtubeurs, comme Silvano Trotta ou Jean-Jacques Crèvecoeur, qui se battent contre ces technocrates au service de la big pharma et qui n'osent pas le dire.
    Très récemment, j'ai appris qu'en réalité, c'était l'association de l'hydroxychloroquine avec l'azithromycine qui représentait un danger cardiaque alors que jusqu'à maintenant, c'était principalement la chloroquine, utilisée depuis presque cinquante ans, qui était un poison.

    Je conseille à tous ceux qui ont des doutes sur les liens entre l'industrie pharmaceutique et certains médecins ou professeur-médecin, de reprendre la liste des signataires du document des HUG sur l'hydroxychloroquine et de faire quelques recherches sur les listes des conflits d'intérêt et de grands noms comme, par exemple, AbbVie, Gilead, etc...

  • Le panthéon scientifique cherche à se payer un pucelage avec cette affaire de covid19, en fait il semblerait et c'est un peu plus qu'une ressemblance que ce virus sortirait d'un labo et que deuxièmement et c'est bien connu, rien ne sert d'aller voir un médecin en cas de grippe. Maintenant, c'est un peu complexe, dans les 80% des cas, ça se soigne comme une grippe mais pour les autres ce virus entraîne de sérieux dégâts, voir la mort !

    Personne n'approfondit la correspondance de mortalité entre une grippe saisonnière et le covid19, certes au début de l'épidémie, alors qu'ils n'avaient pas de chiffre, ils ne parlaient que du pourcentage de fatalité en comparaison avec une grippe saisonnière et depuis qu'ils ont des chiffres, miraculeusement, ils se taisent comme des carpes !

    Ne pas oublier que la grippe saisonnière 2018-2019 a fait 650'000 victimes et que le covid19 en est à 140'000, il serait cynique de vouloir faire un concours, mais les chiffres sont têtus et je me demandais, au delà du virus, que au vu de l'attitude de la Chine de fermer toutes leurs entreprises et de fait, stopper l'approvisionnement des livraisons des pièces indispensables au fonctionnement des industries européennes si certains gouvernements n'étaient pas plus alertés par le risque de voir renaître en ces périodes troubles des rébellions type gilets-jaunes ?

    En ce qui concerne Macron et sa bande de forcenés, il est plus qu'évident qu'il semble bien moins affolé face à ce virus que lorsqu'il avait fait venir 2 hélicoptères dans les jardins de l'Elysée !

    Pour preuve, au mois de janvier, son gouvernement a fait interdire la vente libre de l'hydroxychloroquine !

    Qu'il a tout fait pour ne pas commander des masques et on pourrait même se demander si il n'avait pas déjà tout prévu depuis juillet 2019 alors qu'il avait fait détruire une usine qui produisait 10 millions de masques par semaine alors que l'entreprise n'avait pas de difficulté financière si l'état n'avait pas arrêté ses commande de manière abrupt et incompréhensible.

    Pour les tests, plusieurs sociétés produisent des tests qui fonctionnent dans plusieurs pays, sans parler de l'interdiction envers les vétérinaires, mais il semblerait que Macron attend sur ses copains de Pasteur-Mérieux même si jusqu'à maintenant ils ont 2 mois de retard et que des milliers de français meurent dans l'attente de contrats juteux !

    Même l'un des prestiges de l'armée qui était resté a quai la moitié de son existence, le Charles de Gaulle est contaminé à quelques kilomètre de l'institut du Prof. Raoult, même l'armée a l'interdiction d'utiliser l'hydroxychloroquine !

    ETc. etc.,

  • Je vous remercie pour vos analyses qui éclairent ma pensée et me font du bien au moral.
    Je suis médecin en France et je constate que
    le pays est malade , dysautonome , sous tutelle de bandits-mafieux ( UE et EU ) ; englué dans l'idéologie
    néolibérale , il meurt à petits feux ,comme un dément en Ehpad.
    C'est le virus qui m'effraye !

    A contrario , une pandémie virale de SARS cov 2 me paraît salutaire ,régulatrice et écologique pour notre planète qui ferait bien
    de se débarrasser au plus vite de cette espèce ( humaine ) nuisible !

  • Je ne comprends pas qu’avec tout ce que nous lisons sur la France , que le peuple ne peut rien faire contre l’incompetence de Son président et gouvernement ? Il ne suffit plus à l’heure acuelle de dénoncer mais d’agir! Et cela, seul le peuple peut le faire!! Mais bon sang qu’il se réveille!
    n

  • Arrêtons de rêver que tout sera différent, comme si après ça allait être une nouvelle humanité !

  • L'intelligence et la rigueur de l'analyse sont des denrées de plus en plus rares.
    Merci de nous faire profiter des vôtres.
    Ceci étant, ce n'est pas gagné : l'action Gilead vient de flamber suite à la publication de résultats foireux d'une première étude sur le Remdesivir, résultats présentés bons alors qu'ils sont au mieux passables, l'étude elle-même défiant les lois de l'honnêteté la plus élémentaire.
    Les escrocs ont encore de beaux jours devant eux, adulés par une armée de crétins attirés par l'appât du gain et prêts à gober n'importe quoi. Sans parler des imbéciles heureux qui ne veulent surtout rien voir et de la masse de ceux pour qui réfléchir c'est déjà désobéir.

  • Il semblerait que nous entrions dans une phase de déconfinement avec les mêmes non-dits ou mensonges, approximations, confusions que lorsque nous sommes entrés dans la phase de confinement. On pourrait éventuellement excuser ce manque de rigueur pour certains pays développés en invoquant une quantité d'inconnus dus à la nouveauté de ce virus, semble-t-il fabriqué par des savants et qui a autant effrayé les gouvernements, mais qu’après 40 jours de confinement, se retrouver avec encore plus d’incertitudes pour le déconfinement que pour le confinement, ça ne frôle plus le délire., ça va bien au-delà !
    Tout cela sans compter, que tout soit très mal expliqué ou compris, comme si les élites voulaient absolument nous prouver qu’elles nous cachent quelque-chose, sous-entendu, pour ne pas provoquer des paniques dans ces couches inférieures qui ne sont bonnes que pendant les périodes électorales. Ils auraient voulu s’y prendre plus mal qu’ils auraient dû avoir recours à des génies. En affirmant que le danger était justifié pour confiner l'ensemble des nations de la planète, maintenant dans le même ton et les mêmes types d’arguements, ils amplifient le flou en ordonnant LE déconfinement ?
    Ce système est commode pour ces chrysalides de tribuns démocrates qui à peine élus par un peuple tant sollicité se métamorphosent, soit en dieux et rarement en demi-dieux et qui, mutation oblige, en un quart de seconde, une fois assis sur leurs trônes se voient redevables de cultivez l’incompréhension afin qu’ils se retrouvent brutalement à ignorer ces masses devenues difformes.
    Ils leur arrivent même de se vouvoyer eux-mêmes, tant ils ne se reconnaissent plus dans ce qu’ils ont engendrés.
    Nous (l'humanité) nous confrontons à nouveau à des peut-être, il paraîtrait, des ont dit que, de serviles experts affirment "que" ceci ou cela et les autres exactement le contraire, y en a qui sont plutôt mac et d'autres ne jurent que par windows, des pays posséderaient des masques, des tests, des médicaments efficaces, suffisamment de lits, soudain les prometteuses formules électorales de jadis resurgissent des abîmes, toujours précédées de "demain", "dès la semaine prochaine". La France sans vergogne via ses envoyés célestes promet encore pour demain ce qui l’avait été deux mois plus tôt !
    Soudain, il serait contraire aux bonnes manières d’utiliser les métadonnées google pour sauver des vies alors que de nouvelles divinités encore pas invitées le font sans compte à rendre depuis des décennies, vous êtes un citoyen et vous feriez plus confiances à des multinationales et leurs actionnaires qu’a l’état qui vous gouverne et que vous avez choisi.
    Google ne serait-il pas en train de contrôler l’ensemble de la planète, ces présidents jupitériens ne seraient-ils pas en tenue de guerriers, juste pour la galerie, n’en font-ils pas trop juste pour laisser croire qu’ils dirigent encore quelque chose ?
    Masques, gels hydroalcooliques, lits dans les hôpitaux, respirateurs, tests, médicaments, médicaments très accessibles comme l'hydroxy-chloroquine encore libre de vente dans les pharmacies il n'y a pas 3 mois et la possibilité aux états de localiser les foyers épidémiques avec des outils dignes de notre fantastique époque 5G, seraient’ils en option selon les gouvernements faisant partie ou pas de cette grande Europe « unie », unie pour faire face aux dangers ensemble et contre tout ?
    Dans cette grande communauté européenne, le nombre de décès passe de 15 décès par million d'habitants comme c'est le cas en Finlande à 445 décès par million d'habitants comme c'est le cas en Belgique, dans cette même grande famille unie européenne on passent de 1 à 30 fois plus de décès par nombre d'habitant et l'on aperçoit que ce serait dû en premier lieu à des causes aussi simples que la fermeture des frontières si l’oms n’avait pas pêché par orgueil. Des mêmes frontières il y a peu effacées et qui resurgissent, exactement à l’identique, mais cette fois avec des bilans contrastés en nombre de victimes.

    Y a des choses inexplicables dans ce monde très méthodique, que ça en fait froid dans le dos, en fait, plus ça semble méthodique et organisé et plus c'est inquiétant !

  • Vous avez parlé sur un autre billet, de l'essai "Discovery". Est-il vrai qu'en réalité il ne respecte pas la méthode EBM? C'est ce que j'ai appris en regardant la vidéo du youtubeur Fodil M. J'ai fait démarré la vidéo à l'instant où il se pose la question de savoir pourquoi cet acharnement contre le protocole Raoult.

    https://youtu.be/zOWTWof-xTg?t=880

  • Un autre essai clinique a été lancé par l'OMS, il s'agit de l'essai "Solidarity"

    https://www.lematin.ch/suisse/Les-hopitaux-vont-tester-plusieurs-medicaments/story/19951607

    Parmi les médicaments testé, il y a l'hydroxychloroquine. Aucune mention de l'azithromycine alors que le protocole Raoult le prévoit, ce qui laisse à penser qu'il faut absolument montrer que l'HCQ ne sert à rien. Par contre aucun problème à utiliser le Kaletra qui, en réalité est une combinaison de lopinavir et de ritonavir, et le Remdesivir dont une étude est sortie dans le New England Journal of Medicine, et savez-vous quelle méthode a été utilisée pour leur essai? Celle du Pr Didier Raoult, en clair, pas de client placebo. On serait plié de rire si ce n'était pas si grave !

    https://youtu.be/kWAAkP90udo?t=300

    L'article en question:

    https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2007016

Les commentaires sont fermés.