Vernissage : la parole est à mes (sulfureux) lecteurs ainsi qu'à de (sulfureux) médecins et professeurs

Imprimer

Ce n'est pas toujours agréable mais par contre toujours intéressant (et parfois même amusant) de voir les réactions absurdes que l'on déclenche contre son gré. Depuis que je m'active à partager des perspectives qui me semblent utiles et dont j'ai l'espoir qu'elles donnent  penser dans mon petit pays qui semble rechigner à tout ce qui ne relève pas de la seule obéissance, j'ai vu ma besace de qualificatifs s'enrichir de quelques noms d'oiseaux : douteux, controversé, polémique (bien sûr, comme si l'on pensait jamais dans le conformisme monolithique) et depuis peu même : imposteur et sulfureux !

Assez basique comme diabolisation...

Certes, des âmes compatissantes m'ont rappelé que "nul n'est prophète en son pays", "qui veut tuer son chien dit qu'il a la rage"... et toujours dans le registre de la métaphore canine, "les chiens aboient, etc."

Ayant ce jour (vendredi 31 juillet) la joie de procéder au vernissage de mon livre "Covid : anatomie d'une crise sanitaire" (à 19h au Fenomeno, rue des Pâquis 28 à Genève pour les personnes en quête de fraîcheur), je préfère laisser la parole à des journalistes ouverts d'esprit, à des professeurs et médecins ainsi qu'à des lectrices et lecteurs qui ont eu la bonté de commenter mon livre pour affirmer -c'est une valeur à défendre par les temps qui courent- que nous avons le droit de penser et que penser librement n'est pas une offense - sauf à la bêtise !

 

« Covid : Anatomie d'une crise sanitaire » offre un point de vue tranché, mais solidement argumenté, sur ce printemps pas comme les autres qui aura mis à nu les failles de nos systèmes de santé et déchaîné les polémiques.

A tous ceux que ces mois vécus dans la crainte d'une « apocalypse biologique » auront laissé désorientés et perplexes, on ne saurait trop conseiller la lecture de cet essai qui, entre autres mérites, dénonce les limites de l'evidence based-medicine et nous donne à voir les coulisses bien peu reluisantes de Big Pharmas. »

Yann Verdo

Les Echos

 

« Un livre aussi clair que bien écrit, dont je recommande la lecture ! »

André Bercoff

Sud-Radio

 

« Inconnu jusque-là, le Suisse Jean-Dominique Michel est devenu en France, avec l’épidémie de Covid-19, une star des réseaux sociaux. Le constat de cet anthropologue de la santé, qui a autant de soutiens que d’adversaires, est sévère : pourquoi la France qui disposait, pourtant, depuis 2011 « d’un Plan pandémie grippale remarquable », s’est-elle laissé surprendre par ce virus? Une impréparation qu’il oppose au sang-froid de l’Allemagne qui, assure-t-il, avait mesuré dès janvier la gravité de la situation. (…)  « Ce virus est paradoxal car bénin pour une très grande majorité de personnes et dangereux pour les sujets déjà atteints de maladies chroniques », remarque l’auteur, pour qui il est temps de bâtir une véritable « démocratie sanitaire ».

Virginie Le Guay

Paris-Match

 

« Durant tout le confinement, Jean-Dominique Michel, anthropologue genevois et expert en santé publique, a disséqué notre fiasco sanitaire. Il en a tiré un essai pertinent. La voix de Jean-Dominique Michel a émergé avec l'épidémie de Covid que ce Genevois a décryptée sur son blog, Anthropo-logiques, hébergé par la Tribune de Genève. Il publie chez humenSciences « Covid: Anatomie d'une crise sanitaire ». Son regard d'anthropologue de la santé lui permet d'analyser l'approche médicale de la maladie sans négliger croyances et comportements grégaires. »

Brice Perrier

Marianne

 

« Jean-Dominique Michel répond à une question que tout le monde se pose : comment a-t-on pu, avec le Covid-19, en arriver là ? Sa réponse est rigoureuse, facile à lire et salutaire : les causes de cette crise sont moins à chercher du côté du virus… que du chemin qu’a pris notre société, « toxique et pathogène ». Ses propos sont extrêmement documentés. »

Rodolphe Bacquet

Alternatif Bien être

 

« Ce livre jette de l’huile sur le feu. Et en même temps, il le fait bien. Déjà parce qu’il est nécessaire de le faire pour que la population puisse s’informer et prendre conscience, mais aussi pour faire bouger les choses. Cette lecture met en lumière des décisions et leurs coulisses. On entre dans le côté obscur de l’industrie pharmaceutique et de la corruption qui y règne.

Ce livre ouvre de nouvelles perspectives et incite son lecteur à se créer un esprit critique. Une belle réflexion qui mérite d’être portée entre toutes les mains pour que la vérité puisse être diffusée pleinement ! »

Quentin Turquet

Chroniqueur littéraire

 

« Bonne analyse de la crise du Coronavirus par le Suisse J. D. Michel, anthropologue de la santé. »

Olivier Tournafond, Professeur à l’Université de Paris XII

 

"Sir, I am such a fan.

I am heartened to reach across the ocean and find common cause with a respected thought leader such as your kind self.

I would be pleased to be quoted in your excellent blog. I am a proud advocate of our common views and believe anonymity is often a synonym for uncertainty and insecurity. People unwilling to take a firm and perhaps controversial stand cannot expect their views to carry any weight. By the way I particularly enjoyed your challenge of Small practical pedagogy!

Onward, I hope our views will prevail, but as you have pointed out this viral excitement will take its place in the history of epidemics where the weak, unlucky and genetically predisposed are culled, and our societies move on."

Pr Carter Newton, MD FACC
Professor of Radiology and Cardiology
University of Arizona Health Sciences (Tucson) 

 

"Cher Monsieur,

Comme beaucoup, je serai redevable à la crise du COVID de m’avoir permis de découvrir vos travaux qui nous font du bien, et nous aident à avoir un point de vue critique sur les événements que nous traversons.

Ma grande obsession, depuis le début de la crise, c’est de savoir comment nous pouvons utiliser les positions confortables qui sont les nôtres (d’enseignants et chercheurs en poste) pour mettre en place ces vrais dialogues interdisciplinaires et constructifs que vous appelez de vos vœux, en direction principalement de nos étudiants et des générations qui vont hériter de ce monde fracturé.

Alors je tenais simplement à vous dire que je me mettais à votre disposition pour organiser, quand vous voudrez (et pourrez) une rencontre qui vous permettrait de présenter vos travaux, discuter avec les collèges de sciences humaines et de la Faculté de médecine avec lesquels nous avons mis en place un Master en éthique médicale.

En attendant, je continue de vous lire et de vous faire lire.

Bien cordialement"

Pr J.-D. B.

 

« Merci depuis le 18/03 date à laquelle j’ai découvert votre existence et votre article posté par un confrère sur Linkedin. Ce jour-là, ma colère fut calmée par votre pertinente sagacité et... votre humour. Depuis sont arrivées la vidéo de présentation de votre bouquin et ce dernier en ligne. Le tout faisant de nouveau un bien fou. J’aime votre rigueur teinté de bonhommie, votre simplicité et votre hardiesse qui permettez-moi, n’est pas si courante dans le genre masculin; encore moins chez mes confrères peu franc tireurs comme vous l’avez souligné.

Bien à vous avec encore tous mes remerciements pour votre courage, sagacité et rigueur scientifique réunis. »

 Pr N. N.

 

« Merci pour votre livre "Covid : anatomie d'une crise sanitaire". Une approche bien argumentée, instructive et qui, je l'espère, attirera nombre de lecteurs. Pour avoir guidé beaucoup d'étudiants dans la rédaction de leurs mémoires de recherche, j'ai constaté un relâchement dans les règles de construction de questionnaires et d'analyse  des résultats ces dernières années. C'est en phase avec les enquêtes bâclées présentées sur des revues scientifiques. Ce qui importe c'est de se monter, de publier à outrance ; peu importe les biais. C'est bien loin de l'éthique qui m'avait été enseignée. »

Pr B. N.

 

"J'ai beaucoup apprécié vos interventions concernant la Covid-19, je suis médecin, chercheur aujourd'hui. La science a (un peu !) souffert. Nous devrions rassurer le public au lieu de répandre la peur et l'anxiété sociale. Soyez remercié d’avoir œuvré à modifier le récit."

Dr Q.M.

Chercheur en micro-immunologie

 

"Cher Monsieur Michel

J’ai beaucoup aimé vos propos pendant cette longue crise.

Avec toute mon admiration

Bien à vous"

Pr K.N.

Psychiatre

 

"Je suis vos écrits avec grand intérêt et beaucoup de curiosité intellectuelle."

Dr C.H.

Directrice Médicale et Scientifique

 

"Bonjour M. Michel et merci de votre présence éclairante sur bien des points pendant cette pandémie. Tout cela malheureusement continue sous différentes formes..."

Dr G. F.

Médecin Pédopsychiatre

 

"Bonjour,

J'ai suivi avec beaucoup d'intérêt votre blog depuis le début de l'épidémie, et je suis en train de lire votre livre, où je retrouve beaucoup de notions proches de celles que j'enseigne depuis 30 ans, sur l'importance du terrain et de l'alimentation dans la résistance ou non aux maladies de tous ordres.

Je suis bien d'accord avec votre estimation du nombre de maladies qui pourraient probablement être évitées, si les gens, y compris les médecins, étaient mieux informés.

Encore faut-il mettre cela en pratique, et l'expérience montre que c'est relativement simple ; il suffirait en effet que l'on y mette autant d'énergie qu'on en a dépensé plus ou moins en vain lors de cette crise. Encore un fois, merci pour votre blog et votre livre passionnants."

Pr K. P.

 

"Félicitations pour  « l’ensemble de votre œuvre » depuis la crise du COVID et ce nouvel article éclairant sur l’épistémologie, qui se rapproche d’une pensée systémique qui m’est chère dans ma pratique de clinicien, qui met en lumière la question du contexte d’observation et de la subjectivité de l’humain, rappelant que l’observateur, dont le scientifique, n’est jamais neutre et modifie, bien souvent s’en apercevoir, ce qu’il pense observer en toute objectivité. Les réalités de notre monde sont complexes et multiples, voir infinies comme le pensait un autre grand scientifique, Heinz Von Foerster."

Dr T. B.

Psychiatre

 

"Bonjour Monsieur JD. Michel, je vous remercie pour votre analyse lucide de la crise pandémique actuelle, votre approche socio-psychologique avec une vraie rigueur épistémologique apporte un vif éclairage sur la misère des décisions bureaucratiques des politiques français.  Je vous exprime toute ma gratitude."

Dr Q.H.

Psychiatre

 

"De bonnes questions et des réponses qui ont de quoi nous inquiéter !
En effet lorsqu'on va regarder les chiffres au lieu de se contenter des infos alarmistes de nos médias on ne peut que partager l'analyse de Jean-Dominique Michel. Les répercussions des mesures prises contre la #Covid-19, passées et en cours, n'ont pas fini de causer souffrances et bouleversements."

Dr D.G.

Psychiatre

 

"Le port du masque déshumanise. Je le vois tous les jours en parlant avec mes patients. Le contact est moins bon. Bravo pour votre courage et la qualité de vos informations."

B.A.

Chirurgien

 

"Vos textes sur votre blog m'ont beaucoup réconfortée et soutenue de manière active pour ne pas me sentir seule et désemparée. Je les ai bien sûr toujours partagés avec le groupe avec lequel je communique, qui est un groupe parisien de psychiatres qui se réunit autour de questions de phénoménologie en rapport avec l'analyse et la psychothérapie. La question du corps en phénoménologie est centrale.

Je voulais vous dire combien je vous soutiens à part entière dans vos analyses et votre critique de la situation désastreuse et inacceptable que nous vivons. Il n'y a pas un mot à enlever."

N.N.

Psychanalyste et philosophe

 

"Merci !!!! Je suis médecin, généraliste au départ et maintenant gynécologue, et depuis le début, sans avoir su mettre des mots sur mon "senti" personnel, je suis convaincu de toute l'aberration de la prise en charge de cette maladie par la majorité des pays, et malheureusement la palme en revient à la France, mon pays d'exercice. Je suis dégoûtée... Il y a quelques années, j'ai déjà failli abandonner mon art voyant le gouffre entre mes convictions et les pratiques et les discours de beaucoup de mes "confrères" (…) Travailler selon des PROTOCOLES n'a jamais été ma conception de la médecine, ni de la vie. J'ai toujours aimé sortir du cadre, et j'en ai tiré beaucoup de satisfactions. Donc merci Monsieur d'avoir su aussi bien mettre des mots sur ce que je ressens. Bravo, je ne vous connaissais pas mais je vais vous suivre avec grand intérêt et plaisir."

Dr N. J.

 

"Psychiatre, psychanalyste nouvellement à la retraite, j'ai beaucoup apprécié cette vidéo que j'ai transférée à un grand nombre d'amis qui "pensent ". Les thèses exposées rejoignent non seulement mes propres pensées mais aussi celles de nombreux professionnels."

Dr J. L.

 

"Bonjour M Michel, Je vous écris suite à votre entretien que j'ai écouté avec attention. Je suis cardiologue sur Paris et je suis comme vous depuis le début scandalisé par les mensonges sur les masques et les tests de nos dirigeants et aussi par notre impossibilité à traiter nos patients par l'association chloroquine et azithromycine. Je suis aussi d'accord sur le fait que le confinement n'est pas une bonne option. Avec toute ma considération."

Dr B. P.

 

"Bonjour, Je ne suis qu'un petit médecin généraliste de 52 ans (…), autant dire un de ceux qui ne doit pas la ramener durant cette période tragi-comique ou les ténors et autres barytons de notre science défilent en ordre dispersée sur tous les plateaux télés. Cependant, je pense ! Je pense et mes pensées rejoignent totalement les vôtres. Vous n'êtes pas seul à penser autrement cette phase de "synchronisation" des sociétés, vous le saviez, mais je tenais à vous le dire.

En vous remerciant de votre attention et avec toute ma sympathie."

Dr T. S.

 

"Bonjour Monsieur, J'ai beaucoup apprécié votre article "Covid fin de partie" et la vidéo associée. Compte tenu de ce que vous avez dit sur la fiabilité des études scientifiques, j'aimerais avoir votre avis sur les vaccins (et la valeur des études scientifiques attenantes), compte tenu que je sens arriver un vaccin Covid qui, à n'en pas douter, risque fort de contenir un marqueur nanotechnologique Microsoft pour la suite de la mise en place d'un système chinois de pistage sociétal. Merci d'avance."

Dr M.K.

 

"Bonjour, Je viens d’écouter votre interview et je voulais vous remercier pour l'intelligence du propos et la grande qualité de vos analyses. Merci infiniment ! Et merci aussi de soutenir les recherches sur le microbiote. Merci aussi pour votre discours sur la situation des Ehpad, qui me touche personnellement, c'est une horreur absolue. Bref, merci pour tout, j'espère que vous pourrez vous faire plus largement entendre, personnellement j'ai diffusé cette video a tous mes contacts."

Pr O. L.  

 

"Bonsoir. Toute ma haute considération. De plus, vous citez (brièvement) André Comte-Sponville, ce qui m'incite à vous classer parmi les esprits fréquentables (ce qui est plutôt rare en ces temps troublés). Vous dites que les médecins sont conservateurs. Je suis cardiologue clinicien, si vous saviez le nombre de pathologies que je rencontre chez des gens à cause d'une nutrition inadaptée à leur activité physique, à cause d'une emprise des problèmes professionnels sur leur psychisme... Alors, pour se préserver, soyons philosophes nous aussi, et laissons les combats (et le monde de la Médecine est un haut lieu guerrier) à ceux qui veulent bien les faire.

Je vous renouvelle mon respect, car vous êtes des Hommes qui rendent le monde meilleur.

Dr B. T.

 

Avant tout, je tiens à vous remercier pour le combat que vous menez au nom d'une vision saine du déséquilibre actuel.

Je lis les critiques également et m'aperçois la plupart de temps qu'elles sont émises par des personnes engagées dans le combat de l'autre côté de la barrière et, d'une manière générale et effarante, témoignant d'un niveau d'évolution (d'élévation? ) assez faible.

Vous n'êtes pas seul ; beaucoup d'autres sont encore dans le bois et attendent le (leur) moment pour en sortir. Je partage vos articles et ai constaté que seules les personnes avec une conscience plus élevée marquent leur enthousiasme. Il y en a beaucoup et de plus en plus...

Je vous soutiens et vous encourage donc à continuer !

Bien cordialement,

Pr Q. L.

 

Cher monsieur Jean-Dominique Michel
Bravo pour votre travail et bravo pour votre quizz...
Je suis médecin généraliste, tout juste retraité, et je me permets d'ajouter mon esprit critique au vôtre, dans un registre à peine différent, avec le courrier que j'ai adressé au Conseil départemental de l'Ordre des Médecins de mon département

Bon courage pour la suite et meilleures salutations,
Dr J.-N. L.

 

Commentaires de lecteurs :

« J'avais quelques appréhensions je l'avoue sur ce que j'allais trouver ici, l'auteur ayant été quelques peu malmené par certaines sphères intellectuelles. Mais rapidement on s'aperçoit que l'auteur est loin d'être un farfelu et que son discours s'appuie sur une très bonne compréhension et une grande expérience professionnelle des relations entre l'humanité et sa santé. En plus l'écriture est fluide et agréable. J'ai particulièrement aimé un détail, la manière dont l'auteur expose que la médecine moderne, bien que basée sur la science, n'est pas une science elle-même. C'est une idée simple mais fondamentale, et les mots pour le dire n'arrivent pas si facilement que ça. Mais ce n'est qu'un détail, et le livre apporte beaucoup plus qu'une simple lecture de la crise, qui d'ailleurs n'est pas finie. »

 

« J'ai suivi toutes vos chroniques durant la crise du Covid (que j’ai abondamment relayées), tant votre action a été une démarche de santé publique. Comme pour beaucoup d’autres, vos réflexions et interrogations, l’altitude que vous avez conservée, les faits que vous avez méthodiquement analysés et les informations pertinentes que vous avez synthétisées et relayées, ont été des bouées de sauvetage dans cette période de naufrage de la raison et du bon sens. Pour tout cela, je vous remercie infiniment. J'ai bien sûr, aussi acheté votre livre. »

 

« J’admire votre travail minutieux, votre livre « Covid : anatomie d’une crise sanitaire » est un plaisir de lecture, il transpire de bon sens, d’humanité et de sincérité. Des faits, des analyses pertinentes, de l’humour, de la bienveillance évidente et par trop souvent manquante de nos jours envers l’humain… Bravo. En deux années de lectures multiples, votre ouvrage ainsi que celui du Général Pierre de Villiers « Qu’est-ce qu’un Chef » m’ont passionné. »

 

« J'ai suivi Jean-Dominique Michel tout au long de la crise du Covid-19 (sur son blog) et je trouve qu'il s'agit de la personne la plus posée, sensée et réaliste sur la crise actuelle. Loin de l'affectif et du politiquement correct qui se confond avec une dictature de la pensée par les temps qui court celui-ci nous décrit l'état de la santé dans le monde. Le moins que l'on puisse dire c'est que cela fait froid dans le dos et que l'argent a supplanté la vie des hommes. Je pense que ce livre peut servir de déclic chez beaucoup d'entre nous afin de nous permettre de construire un monde ou l'être humain retrouvera sa juste place c'est à dire au centre. A partager au maximum et à faire lire à toutes les personnes curieuses ou perdues par les injonctions contradictoires de nos dirigeants. »

 

« Une démarche rigoureuse mais hors des sentiers battus, qui permet d'avoir des informations précieuses pour mieux comprendre cette crise . »

 

« Jean-Dominique Michel a une écriture fluide et très agréable à lire qui sert une immense expérience d'observation et de compréhension des pratiques scientifiques, de recherche et de la lecture des articles scientifiques. Son éclairage est utile, rassurant, étayé par de nombreuses et sérieuses sources et surtout très humain. Son humanité s'oppose radicalement à l'inversion des valeurs véhiculées par notre époque. Merci, Monsieur Michel, pour cet ouvrage..et pour vos autres publications ! »

 

« Analyse très claire de la crise du covid et des réponses apportées dans différents pays. Point de vue positif et constructif. L'auteur explique sa discipline, l'anthropologie médicale. »

 

« Analyse précise et détaillée de la crise sanitaire et des décisions qui ont été prises ! »

 

« Jean Dominique Michel analyse la gestion de la crise en France et en Europe sans mâcher ses mots et sans pour autant polémiquer en vain. »

 

« J'ai commandé ce livre suite à la pandémie, et à la polémique j'ai connu cet anthropologue par le biais de la TV. Suite à un bon moment à l'écouter, j'ai voulu le lire, pas déçu et en recherche d'autres questions sur le sujet… »

 

« Chronique d'un désastre prévisible - très instructif - je le recommande.»

 

« Le livre est très documenté : l'argument est de contester le confinement, comme technique de gestion préhistorique d'une épidémie. L'auteur émet 11 recommandations pour l'éviter. Étaient-elles toutes applicables dans nos pays ? Les gouvernements latins pouvaient ils ne pas confiner avec les ce dont ils disposaient debut mars ? (nombre de lits pour réanimation, tests mis au point par leurs experts, pays décentralisé ou non, culture de l'épidémie ou non). Il y a à la fin une comparaison Allemagne Italie qui laisse sur sa faim. Quelques passages très intéressants sur la médecine préventive pour réduire les personnes à risques et sur les techniques pour réduire ses biais et ses croyances. Bien stimulant. »

 

« Merci pour cette excellente contribution à l’éveil des consciences. »

 

« Dévoré en moins de 24h. »

 

« Je suis en train de le lire. Verdict : je me régale... »

 

« J'ai dévoré votre dernier livre sur la crise sanitaire. Vous avez tout mon soutien. Nous avons besoin de personnes qui osent ! Vous pouvez être fiers de vous ! Bravo et ne lâchez rien ! »

 

« Lecture en cours, en parallèle de votre livre sur les neurosciences, bravo ! »

 

« En cours de lecture, je retrouve l’esprit du blog qui m’a permis de vous découvrir. Merci de vos écrits et j’en espère encore plein d’autres. »

 

« J'ai dévoré et adoré ! A lire absolument. »

 

« Merci pour ce guide et message porteur de lumière et d'intense fortification. »

 

« Je termine 1984 et j'enchaînerai avec votre livre pour contrebalance.»

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.