Soutien au Dr Louis Fouché : refusons le délit d'opinion autour du Covid !

Imprimer

 

Le Dr Louis Fouché ayant été convoqué aujourd'hui à 16h à la Direction Générale, par les Pr Dominique Rossi (président de la Commission médicale d'établissement) et M. Jean Olivier Arnaud (Directeur général de l'AP-HM), j'ai adressé le courrier infra à ces personnes.

Le Dr Fouché est une voix qui apporte une contribution de grande valeur au débat scientifique et citoyen autour de l'épidémie de Covid-19. Les temps sont certes à la censure ainsi qu'au dénigrement (parfois à la calomnie ou même à la répression) des opinions dissidentes - ce qui constitue une hérésie sur le plan scientifique et une très grave dérive en ce qui concerne les principes démocratiques.

C'est pourquoi il est essentiel de nous manifester et de nous opposer à la lâcheté et à la violence médiatique et institutionnelle.

Le soutien obtenu par le Dr Fouché est impressionnant : plus de 5'000 mails ont été reçus par l'AP-HP. Bravo et merci à celles et ceux qui se sont mobilisés !

 

 
SOUTIEN AU DR LOUIS FOUCHÉ
 
A Monsieur le Professeur Dominique ROSSI, Président de la CME de l’AP-HM
 
Copie pour information à :
Monsieur Jean-Olivier ARNAUD, Directeur de l’AP-HM
Madame Laetitia PADOVANI Secrétaire Générale de l’AP-HM
 
 
Monsieur le Président, Monsieur le Professeur,
 
Ayant appris que vous aviez convoqué le Dr Louis Fouché afin qu'il s'explique au sujet de certaines prises de position faites à titre personnel (mentionnant scrupuleusement qu'il ne s'exprimait pas au nom de l'AP-HP), je me permets de vous communiquer les éléments de compréhension suivants.
 
Le Dr Fouché est intervenu ces dernières semaines à travers différentes prises de parole fort éclairantes sur les réalités actuelles des soins en réanimation. Étant moi-même anthropologue médical et impliqué à ce titre dans des efforts de vulgarisation, je me dois de dire toute l'appréciation que j'ai des contributions du Dr Fouché, rigoureuses, parlantes et fort utiles aux non-spécialistes.
 
Il a -il est vrai- également exprimé des réserves ou même des critiques au sujet de certaines mesures sécuritaires qui ont été prises pour des motifs prétendument sanitaires, alors que le plus grand doute existe quant à leur efficacité et donc l'utilité de leur imposition.
 
De ce point de vue, les propos du Dr Fouché rejoignent ceux exprimés récemment par les Pr Carl Heneghan & Tom Jefferson, respectivement directeur et doyen associé au Centre for Evidence-Based Medicine de l'Université d'Oxford. Ces sommités scientifiques, ayant identifié dix défaillances majeures à l'origine des prises de décision publique contre le Covid, ont notamment mentionné (point 4) :
 
"Fermeture d'activités sur la base de l'absence de preuves
L'absence de preuves de l'efficacité du port du masque dans la communauté, des couvre-feux, des "règles des six" (restriction du nombre de contacts NdT), des coupe-circuits (au niveau des cas contact), de la restriction des rassemblements et des déplacements n'a pas empêché leur mise en œuvre à grande échelle en Grande-Bretagne.Au lieu de commander des études solides pour combler les lacunes en matière de preuves, la politique a continuellement évolué pour tenter de trouver des stratégies efficaces. En l'absence de résultats clairs, personne ne sait si des interventions telles que le couvre-feu de 22 heures font une différence. La seule initiative politique qui semble compter est la suivante : plus il y a de restrictions, mieux c'est."
 
Il est essentiel (aussi pour des raisons relevant de la salutogenèse) qu'un débat d'idées scientifique et citoyen ait lieu sur des questions qui touchent de si près la vie des gens - et parfois la détruisent.
 
Pour cette raison, j'exprime mon espoir que votre séance réaffirme le principe inaliénable de la liberté d'expression et conclue que le délit d'opinion n'a pas sa place au sein du débat scientifique et citoyen -hormis les cas réservés par le droit pénal.
 
Vous remerciant de l'attention que vous voudrez bien porter au présent courrier, je vous prie de recevoir, Monsieur le Président, l'expression de ma considération distinguée.
 
Jean-Dominique Michel
Anthropologue de la santé
Rue de la Terrassière
1207 Genève
 
Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.