Ce blog se met en congé sabbatique pour désaccord

Imprimer

 

En désaccord avec la rédaction de la Tribune de Genève et sa modération des blogs, je mets cette page temporairement en congé.

Les semaines écoulées ont vu en effet des pressions être exercées contre des voix critiques au motif que les billets publiés sur le blog de la TG ne devaient pas critiquer les productions éditoriales du titre, ce qui relève d'une singulière conception du débat d'idées.

Un édito en faveur de la loi Covid (on avait accessoirement compris combien Tamédia, l'éditeur de la TG et de 24heures, roulait pour le gouvernement et les pharmas au point de prendre nombre de libertés avec la réalité) a mis le feu aux poudres. Peu intelligent et éthiquement critiquable, cet édito a suscité une prise de position sur sa page de Mme Michèle Herzog -en rien plus problématiques que son contenu. Mais qui a entraîné des menaces de fermeture de  page à son auteure.

Ayant reçu auparavant des menaces de cet ordre de la rédaction de la TG (qui a de surcroît à plusieurs reprises cessé de référencer mes production sur la page des blogs), je me mets donc en congé. Tout en espérant que la tension du temps explique ces procédés, et qu'une fois qu'elle s'apaisera, nous pourrons en revenir aux règles élémentaires du débat d'idées.

Nous vivons une heure où Das Bild demande publiquement pardon aux enfants allemands pour la maltraitance que les médias leur ont infligé pendant seize mois, où même l'Express fait un mea culpa sur la dérive ayant conduit les médias à traiter de "complotistes" des hypothèses valides et qui étaient à prendre en considération:

« C’est très embarrassant pour tous les journalistes et médias sociaux qui ont bloqué, interdit, ridiculisé et passé sous silence cette théorie, ainsi que pour tous les Big Tech qui l'ont déclassée sur leurs moteurs de recherche et leurs applications.
Mais en outre, si un sujet entier peut passer de "folle théorie du complot" à "plausible" en moins d'un an, cela ne détruit-il pas également l'argument voulant que les théories du complot sont dangereuses et devraient être interdites ? Comment pouvons-nous enquêter sur un sujet qui a été privé d'existence par la censure ? »

 

Plutôt que de jouer à la police de la pensée, les rédactions de Tamedia pourraient être inspirées de se livrer à un exercice d'auto-critique avant d'être rattrapées par la manière dont elles ont failli de  manière répétée à la déontologie journalistique en adoptant des parti-pris exclusifs en faveur de positions qui sont déjà en train de s'effondrer...

Retrouvez donc mes dernières et prochaines productions sur le blog Anthropo-logiques.org

 

Et peut-être à bientôt sur cette page...

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.