• "Il faut donner le signal du retour à la raison et à la vraie science" : le message du Pr Perronne au peuple suisse

    Imprimer

    Je re-publie ici l'appel vibrant que le Pr Perronne vient d'adresser aux citoyennes et citoyens de notre pays dans la perspective de la votation du 28 novembre.

    Après la somme de propagande et d'âneries proférées par nos mini-professeurs locaux (Didier Pittet a récidivé sur Infrarouge hier soir en alignant une montagne indigne de contre-vérités), qu'il fait du bien d'entendre un vrai spécialiste sachant de quoi il parle !

    Ce qu'on ne trouve plus hélas dans les colonnes d'une presse qui n'a de cette noble activité plus que le nom sur l'étiquette, confondant à année longue journalisme et publireportage. Passons.

    Ce texte est reproduit avec l'aimable autorisation du média indépendant Covidhub.ch.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Santé 0 commentaire
  • Le Temps étiquette plus vite que son ombre

    Imprimer

    Naïf que je suis ! Je m'étais imaginé dans mon indécrottable ingénuité que les journalistes, lorsqu'ils se formaient à leur métier, étaient éduqués à éviter de manier les stéréotypes grossiers, de procéder à des raccourcis fallacieux ou de coller des étiquettes désobligeantes et absurdes.

    Je pensais que les "un Arabe a commis un larcin" ou "un Noir remporte une compétition d'athlétisme" n'étaient depuis longtemps plus acceptables.

    Que la déontologie journalistique commandait non seulement de respecter la réalité  mais de veiller à la décrire dans des termes évitant de jeter l’opprobre sur des catégories de la population ou de stigmatiser des groupes du fait de leurs opinions.

     

     

    Lire la suite

  • Covid-19 : dérive totalitaire et psychopathologie collective

    Imprimer

    J’ai eu l’occasion d’effectuer une présentation la semaine passée au Conseil scientifique indépendant sur ce thème, développé peu auparavant dans un article sur mon autre blog Anthropo-ogiques.org intitulé "Viol des esprits et psychose de masse".

    La plupart de nos concitoyens n’arrivent en effet pas à comprendre ce dans quoi nous sommes réellement engagés. Dans un état d’esprit présentant les caractéristiques croisées d’un état hypnotique et psychotraumatique (allant jusqu’au fameux « syndrome de Stockholm »), ils s’illusionnent majoritairement sur le fait que nous sommes dans une simple parenthèse de limitation de nos droits fondamentaux due à une terrible pandémie. Cette limitation et les mesures de contrainte, brutales, qui nous sont imposées servant à nous protéger le temps que passe cette menace et que nous puissions revenir « au monde d’avant. »

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Changement de monde 0 commentaire