Les dix recommandations des vrais experts pour réformer les agences de santé

Imprimer

Le "la" a été donné par les Centers for Disease Control états-uniens et leurs partenaires, le National Institiutes of Health et la Food & Drug Administration : le degré de corruption de ces agences, pourtant coutumières en la matière, a atteoint au cours de la crise Covid des niveaux sans précédents.

Tout comme cela aura été la cas de l'Agence européenne du médicament, de l'ANSM, de l'Académie de médecine et de la Haute autorité de santé chez nos voisins français ou encore de Swissmedics et de l'OFSP en Suisse : ces organismes publics n'ont joué que la partition des intérêts privés qui les ont infiltrés (de notoriété publique, tout cela est parfaitement documenté) au détriment évident de la santé de la population.

Mais avec la couverture sans faille des milieux médiatico-politiques...

Il n'est donc pas inintéressant d'entendre les recommandations des vrais experts, ceux dont la compétence et le savoir sont en effet aux antipodes des médecins de plateaux sélectionnés par la presse sur le seul critère de leur conformité à la propagande "officielle"...

Les Pr Jay Bhattacharya (épidémiologiste à l'Université de Stanford) et Peter McCullough (le cardiologue le plus cité dans la littérature scientifique) ont récemment livré sur la chaîne de télévision Fox News leur prescription de choc pour soigner les autorités sanitaires de la gangrène de corruption qui les afflige...

Dix idées pour la réforme du CDC. Fox News 18 août 2022.

 

#1. Arrêter de raconter des mensonges, pieux ou autres ; être honnête avec la population.

 

#2. Cesser de harceler et délégitimer les bons médecins et experts.

 

#3. Mettre fin aux recommandations dictatoriales, fournir des données transparentes et faire une véritable analyse des données.

 

#4. Produire une analyse mensuelle des données de sécurité et instituer des comités externes de suivi des données de sécurité.

 

#5. S'attaquer à l'incompétence épidémiologique du CDC et à son asservissement à l'industrie.


 #6. Reconnaître quand on va dans une mauvaise direction, et y remédier.

 

#7. Renoncer à imposer des obligations et des rappels pour des vaccins inefficaces.


 #8. Ne pas conditionner les pédiatres à harceler les parents pour un vaccin inefficace.

 

#9. Accepter les termes et les conséquences de l'admission tardive par le CDC que les vaccinés ne sont pas différents des non-vaccinés en termes de contagiosité.

 

#10. Peut-être pas tant comme idée de réforme que comme un besoin inévitable : plus de poursuites judiciaires.

 

Les extraits vidéo correspondant figurent sur le fil Twitter : https://twitter.com/birb_k/status/1560670302136258560

 

Les commentaires sont fermés.