Santé - Page 3

  • "Anatomie d'une crise sanitaire" : un livre d'utilité publique ?

    Imprimer

     

    C'est l'appréciation que Laurent Mucchielli, sociologue, directeur de recherches au CNRS (Laboratoire Méditerranéen de Sociologie) a bien voulu faire de mon livre.

    J'en suis d'autant plus honoré que son auteur publie régulièrement sur son blog de Mediapart des articles remarquables sur le traitement de l'épidémie ainsi que sur les dérives épistémologiques qui président tant aux décisions publiques qu'aux stratégies de communication médiatiques qui les servent.

    C'est avec gratitude et humilité que je partage avec les lectrices et les lecteurs de mon blog la critique que ce grand sociologue, à la pointe de l'analyse de la crise sanitaire, a bien voulu faire de mon livre...

     

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Santé, Société 0 commentaire
  • "Le délire collectif de la covid-19"

    Imprimer

    Je suis très heureux de partager ici un texte passionnant du Dr Thierry Gourvénec. L'auteur, pédopsychiatre, a réalisé il y a longtemps une étude sur la fameuse "rumeur d'Orléans" analysée par Edgar Morin à la fin des années '60. La question centrale étant : comment une collectivité peut-elle en venir à prêter foi à des informations insensées en basculant dans une sorte de délire collectif ?

    "Il y a certes une différence entre la rumeur d'Orléans et le délire actuel, précise l'auteur, où l'expression est moins polymorphe, moins imaginative et témoigne justement d'une erreur de jugement, d'appréciation, participant au déclenchement du délire car l'information née de cette erreur est très anxiogène."

    Il y a ainsi eu une alerte épidémique au mois de mars qui a conduit, à tort ou à raison, les autorités de nos pays à agir vigoureusement, même si de manière passablement incohérente. La force des images (hospitalisations et intubation) et de la peur collective ressentie à l'époque ayant en quelque sorte "engrammé" dans la perception collective une représentation qui en est venue à l'emporter diachroniquement sur le réel.

    Des mois et des mois plus tard, alors que l'épidémie est éteinte (le virus circule encore à bas bruit mais il ne s'agit plus depuis longtemps d'une épidémie et non, il n'y a jamais eu de "deuxième vague" à l'horizon...), le même type de réponses hallucinées continue d'être imposé sans aucune base scientifique ni même aucune relation à la réalité !

    L'imposition du port du masque, la course vers le vaccin pour un virus désormais bénin, l'état de terreur dans lequel reste une majorité de la population continuellement désinformée sur l'ampleur réelle du phénomène, laissent bien constater que nous avons basculé dans un délire collectif qui ne semble pas près de prendre fin (même si l'on peut raisonnablement conjecturer que la vente de milliards de doses de vaccin soit l'horizon souhaité par certains).

    Les gens ont été tellement "brainwashed" que des informations pourtant définitives comme le fait que les pertes dues au Covid en font, en France, seulement  le 9ème épisode épidémique le plus dommageable (en termes de mortalité) depuis l'après-guerre ou encore que malgré le nombre de "cas" annoncés de jour en jour, les hospitalisations et les décès sont aussi bas qu'il est possible de l'être ne franchissent simplement plus la barrière des esprits.

    Il est donc précieux de pouvoir se tourner vers l'éclairage de penseurs comme le Dr Gourvénec. Qu'il soit chaleureusement remercié de l'autorisation donnée de publier son texte ici.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Santé, Société 0 commentaire
  • Mars 2020 : la date où l'industrie pharmaceutique aura définitivement supplanté la médecine...

    Imprimer

    Je suis heureux de partager ici une tribune parue lundi dans France Soir, quotidien en ligne qui fait depuis le début des tristes événements qui nous affligent un remarquable travail journalistique. Tribune dans laquelle je reviens sur l'abus de pouvoir et  la violation sans précédent des droits des médecins et des patients... qui, comme on l'imagine, doit bien avoir une cause autre qu'un moment -même durable- d'égarement de nos dirigeants.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Santé 0 commentaire
  • … Et l’humain dans tout ça?

    Imprimer

    Le texte que je vous propose aujourd'hui a été rédigé dans le courant du mois de mai par une médecin-psychiatre qui avait eu la générosité de me le transmettre. Elle s'y interroge à cœur et à psychisme ouverts quant à l'impact des événements sur sa profession, et l'évolution de celle-ci au cours des décennies écoulées.

    J'ai dans de précédents billets évoqué ce "blues des toubibs" et la maltraitance qu'il subissent, à l'intérieur et à l'extérieur de leur corporation, sous les coups de boutoir de l'instrumentalisation par des industries véreuses, de la mauvaise science (là où la vraie est bien sûr essentielle) et de toute cette bureaucratose orchestrée en tandem par les assurances et les autorités.

    Son auteure a préféré rester anonyme, ce qui se comprend par les temps qui courent. Outre la maltraitance subie, les médecins -j'ai partagé ce constat qui devrait au moins nous questionner- ont peur. Peur de dire et de faire savoir ce qu'ils pensent, par crainte des conséquences.

    Ce qui pose en retour une question poignante sur l'état de notre démocratie d'une part et sur la possibilité même d'un débat d'idées ouvert, respectueux et critique. Les réponses possibles à cette double question faisant elles aussi à ce stade un peu peur...

    Comme il n'est pas bon de refouler nos affects -atavisme quelque peu maladif dans notre beau pays-, c'est une joie pour moi que de partager avec vous ce texte magnifique, tout empli de sincérité, d'humilité et d'humanité, trois remèdes dont nous avons urgemment besoin comme antidote à la folie des temps et aux incohérences de nos dirigeants.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Santé, Société 0 commentaire
  • Covid : Lettre ouverte du Dr Christian Zürcher aux parlementaires fédéraux

    Imprimer

    Cela faisait un moment que j'attendais une réaction de la société civile et en particulier de médecin(s) face à la dérive sanitaire dans laquelle nous nous enfonçons toujours plus. Si des initiatives salutaires de cet ordre ont déjà eu lieu en France (avec le collectif de médecins pour la liberté de prescrire) et en Allemagne (avec la commission d'enquête extra-parlementaire qui s'est auto-constituée, réunissant d'excellents experts), notre "si démocratique" Helvétie faisait grise mine entre un Parlement un peu sonné et une population amorphe.

    C'est donc peu dire que l'initiative du Dr Zürcher me paraît essentielle.

    Il y fait part de son point de vue de médecin et de citoyen, passant en revue les grandes scories de l'époque (comme les conflits d'intérêts au sein des comités d'experts, le rôle problématique de la presse ou la déformation des faits dans le discours des autorités). Bref, des interpellations aussi saines que possibles si l'on est (encore) capable d'un débat d'idées et inconditionnellement attaché aux processus de décision démocratique.

    Valeurs certes quelque peu mises à mal par la triade autorités/pouvoir médical/médias qui s'est substituée sans grands scrupules aux principes de bonne gouvernance devant prévaloir en la matière.

    Les médecins ayant été pris en otage d'une manière sans précédent dans cette dérive, il est plus qu'heureux qu'ils sonnent le signal d'une contestation et réclament l'inventaire intellectuel, scientifique et politique urgent des décision qui ont été imposées à la population en violation de nombre de ses droits fondamentaux et constitutionnels.

    Espérons que la démarche du Dr Zürcher trouvera des oreilles attentives auprès des parlementaires des deux chambres fédérales !

    (Traduction revue et améliorée le 26 juillet 2020 - jdm)

     

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Santé, Société 0 commentaire