Anthropo-logiques - Page 4

  • Initiatives citoyennes: "Il est urgent de revoir totalement la gestion de la crise Covid-19"

    Imprimer

     

    "Nous demandons la mise sur pied urgente de nouveaux groupes de travail qui puissent enfin proposer des mesures scientifiquement prouvées efficaces, proportionnées au regard des autres problèmes de société et de santé publique, sans effets collatéraux néfastes et dans le respect de l’état de droit, de la démocratie et des libertés individuelles."

     

    Je suis heureux de reproduire ici une lettre ouverte adressée par une impressionnante brochettes de professeurs, médecins, soignants, juristes, experts et membres de la société civile au gouvernement belge, parue hier dans le quotidien La Libre Belgique.

    Et en Suisse ? Nous y venons. L'aspiration à une gestion raisonnable et mesurée du Covid prend de la vigueur au sein des corps professionnels concernés et de la population dans son ensemble.

    L'initiative suivante, intitulée tous.ch, apparaît intelligente et élégante, raison pour laquelle je l'ai volontiers signée, tout comme la pétition Printemps2020 pour la création d'une commission d'enquête parlementaire, plus que jamais importante.

    Sauf à chercher à détruire nos sociétés, les dommages socio-économiques et psychiques générés par la gestion actuelle de ce qui n'est depuis longtemps plus une épidémie doivent nous conduire à retrouver de toute urgence la raison. Et à  recommencer à vivre libres des dérives sécuritaires en cours, dans une saine prudence mais hors de toutes les outrances qui nous sont imposées.

    Bravo donc à nos amis belges et bonne lecture !

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Santé, Société 0 commentaire
  • Médecins en résistance (2)

    Imprimer

     

    Parmi les joies vécues au long de cette époque troublée, il y a pour moi tous ces messages reçus de médecins et de soignants qui partagent avec moi leur indignation de la dérive sanitaire en cours. Il faut vraiment je crois être un "expert" grassement payé par les pharmas ou un politique qui s'arrange avec la réalité comme l'exercice du pouvoir y prédispose pour ne pas voir et entendre la violence qui est leur faite et le désarroi qu'ils ressentent.

    Ayant la chance de n'appartenir ni à l'un ni à l'autre groupe, je jouis du privilège certes un peu douloureux d'être à l'écoute, en résonance, parfois même en communion avec ces soignants admirables qui vivent rien moins que le naufrage des repères et des valeurs de leur profession. Beaucoup s'en cachent, d'autres font semblant de ne pas le voir, mais la réalité de l'effondrement est là, cinglante, poignante.

    Je suis honoré de publier infra le courrier envoyé au mois de juin par un médecin-gériatre français au Pr Jérôme Salomon, 
Directeur Général de la Santé. Ce noble disciple d'Hippocrate m'ayant adressé au passage des mots aussi bienveillants qu'encourageants, je me permets de les faire figurer en introduction.

    Merci donc à ce Médecin et à ce Monsieur... en communion de valeurs et dans la gratitude de son autorisation à publier son courrier.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Neurosciences, Santé, Société 0 commentaire
  • "Anatomie d'une crise sanitaire" : un livre d'utilité publique ?

    Imprimer

     

    C'est l'appréciation que Laurent Mucchielli, sociologue, directeur de recherches au CNRS (Laboratoire Méditerranéen de Sociologie) a bien voulu faire de mon livre.

    J'en suis d'autant plus honoré que son auteur publie régulièrement sur son blog de Mediapart des articles remarquables sur le traitement de l'épidémie ainsi que sur les dérives épistémologiques qui président tant aux décisions publiques qu'aux stratégies de communication médiatiques qui les servent.

    C'est avec gratitude et humilité que je partage avec les lectrices et les lecteurs de mon blog la critique que ce grand sociologue, à la pointe de l'analyse de la crise sanitaire, a bien voulu faire de mon livre...

     

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Santé, Société 0 commentaire
  • Médecins en résistance

    Imprimer

    J'ai une pensée en ce jour pour tous ces médecins, femmes et hommes de vocation et de conviction, à qui les décisions absurdes et souvent malsaines des pouvoirs sanitaires ont imposé de renoncer à l'essence même de leur métier. Les privant au passage d'une grande partie de leurs droits et de leur liberté.

    Il n'y a que les caricaturistes (ils abondent par les temps qui courent- certains grassement payés) qui confondent l'activisme des humanistes avec une attaque contre la médecine ou la science. Alors que ce dont il s'agit est de résister aux dérives qui privent ces deux univers de leur probité et par conséquent de leur utilité sociétale.

    J'ai donc été ému de recevoir ce mail (rédigé comme en vers libres) d'une médecin de Paris, ayant la générosité de partager avec moi sa révolte -et ses actes de résistance- de praticienne.

    Qu'elle en soit chaleureusement remerciée et que son exemple encourage toutes celles et tous ceux qui continuent à trouver que nos valeurs sont mises à mal -durablement- dans cette crise et que nous avons à vivre mieux que ce délire de spécialistes qui a capturé notre vivre-ensemble.

     

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • "Le délire collectif de la covid-19"

    Imprimer

    Je suis très heureux de partager ici un texte passionnant du Dr Thierry Gourvénec. L'auteur, pédopsychiatre, a réalisé il y a longtemps une étude sur la fameuse "rumeur d'Orléans" analysée par Edgar Morin à la fin des années '60. La question centrale étant : comment une collectivité peut-elle en venir à prêter foi à des informations insensées en basculant dans une sorte de délire collectif ?

    "Il y a certes une différence entre la rumeur d'Orléans et le délire actuel, précise l'auteur, où l'expression est moins polymorphe, moins imaginative et témoigne justement d'une erreur de jugement, d'appréciation, participant au déclenchement du délire car l'information née de cette erreur est très anxiogène."

    Il y a ainsi eu une alerte épidémique au mois de mars qui a conduit, à tort ou à raison, les autorités de nos pays à agir vigoureusement, même si de manière passablement incohérente. La force des images (hospitalisations et intubation) et de la peur collective ressentie à l'époque ayant en quelque sorte "engrammé" dans la perception collective une représentation qui en est venue à l'emporter diachroniquement sur le réel.

    Des mois et des mois plus tard, alors que l'épidémie est éteinte (le virus circule encore à bas bruit mais il ne s'agit plus depuis longtemps d'une épidémie et non, il n'y a jamais eu de "deuxième vague" à l'horizon...), le même type de réponses hallucinées continue d'être imposé sans aucune base scientifique ni même aucune relation à la réalité !

    L'imposition du port du masque, la course vers le vaccin pour un virus désormais bénin, l'état de terreur dans lequel reste une majorité de la population continuellement désinformée sur l'ampleur réelle du phénomène, laissent bien constater que nous avons basculé dans un délire collectif qui ne semble pas près de prendre fin (même si l'on peut raisonnablement conjecturer que la vente de milliards de doses de vaccin soit l'horizon souhaité par certains).

    Les gens ont été tellement "brainwashed" que des informations pourtant définitives comme le fait que les pertes dues au Covid en font, en France, seulement  le 9ème épisode épidémique le plus dommageable (en termes de mortalité) depuis l'après-guerre ou encore que malgré le nombre de "cas" annoncés de jour en jour, les hospitalisations et les décès sont aussi bas qu'il est possible de l'être ne franchissent simplement plus la barrière des esprits.

    Il est donc précieux de pouvoir se tourner vers l'éclairage de penseurs comme le Dr Gourvénec. Qu'il soit chaleureusement remercié de l'autorisation donnée de publier son texte ici.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Santé, Société 0 commentaire