Anthropo-logiques - Page 7

  • Le contrôle mental au temps du Covid

    Imprimer

    C’est une grande joie pour moi d’accueillir sur ce blog un nouveau texte du Dr Frédéric Badel. Cet auteur nous avait déjà gratifiés de deux excellents articles sur la manipulation mentale que l’on doit bel et bien observer dans la gestion catastrophique de la crise sanitaire en Occident.

    Les lectrices et lecteurs désireux d’en savoir plus ou de creuser cette question pourront bien sûr se tourner vers les travaux de Mme Ariane Bilheran, docteure en psychopathologie, ou la suite d’entretiens donnés à Ema Krusi par M. Philippe Bobola, physicien, biologiste, anthropologue et psychanalyste, sur le thème de l’ingénierie sociale.

    Ici, le Dr Badel pose des questions qui sont hélas reléguées hors de la sphère publique – ce qui est non seulement dommage mais aussi hautement dommageable. Il insiste en particulier à fort juste titre (l'exemple malheureux de la RTS étant rien moins qu'édifiant en la matière, nos amis belges n'étant pas en reste avec la RTBF et les Français ayant l'embarras du choix...) sur la place  qu'occupent les médias télévisuels comme vecteurs principaux de désinformation et de propagande.

    Avec une conclusion pas chouette à laquelle tous les esprits un peu avertis sont déjà parvenus : nous sommes non seulement maltraités mais aussi délibérément manipulés par nos gouvernements.

    Retrouvez l'ensemble de nos articles sur anthropo-logiques.org

     

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Covid : est-il fascisme moins cinq ?!

    Imprimer

     

    Alain Berset vient à son tour d’annoncer que la Confédération renonçait à tout allégement dans sa gestion (selon un modèle irrationnel et sans précédents, imposé mondialement par la dictature chinoise) de la syndémie de Covid. Avec un argument consternant de plus : trois indicateurs sur quatre seraient négatifs, ose-t-il avancer.

    Le hic étant que le seul indicateur réel (le nombre d’hospitalisations dues au Covid) est quant à lui parfaitement stable. Les trois autres (ceux donc qui sont invoqués) étant de purs produits de la spéculation qui remplace désormais la science dans les « cercles d’experts » : « le taux de reproduction du virus , l’incidence et la positivité des tests » sont de la foutaise pour parler français puisque comme cela a été abondamment souligné sur ce blog ainsi que par les meilleurs experts et désormais par l’OMS, il s’agit de projections basées sur tout un « système » qui ne devrait même pas exister (tests PCR sur-gonflés hors diagnostic clinique, n’ayant aucune valeur nosologique ni épidémiologique) et induisant systématiquement tout le monde en erreur.

    On aurait tort bien sûr de voir là de l’imbécilité chronique. Nous sommes face à un véritable coup d’état généralisé à tous les pays d’Occident et Alain Berset n’est que la version locale d’un profil de fossoyeur de nos moyens d’existence et libertés tel qui se décline dans tous les pays occidentaux : Olivier Véran en France, différents zozos en Belgique, et de tristes sires comme Anthony Fauci (un des pontes de la corruption systémique en santé mondiale) aux États-Unis et ailleurs.

     

     

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Changement de monde, Société 0 commentaire
  • Vaccin Covid : Israël devant la Cour pénale internationale

    Imprimer

     

    La nouvelle devrait faire grand bruit : la Cour pénale internationale vient d’accepter le dépôt d’une plainte pour violation du Code de Nuremberg contre l’État d’Israël du fait de sa politique vaccinale.

    Pour tous les connaisseurs des fondamentaux du droit de la santé et des droits humains, il ne s’agira en rien d’une surprise.

    La furie vaccinale en cours tombe bien sûr comme pain béni pour tous les naïfs qui s’imaginent qu’il s’agit du plus court chemin pour revenir à un illusoire « avant »…

    Stressés et désorientés par une année de maltraitance grave, les malheureux sont prêts à tout pour qu’on les laisse revivre comme ils en avaient pris l’habitude, soit à peu près librement.

    Les vaccins étant pourvus de cette densité imaginaire de nous avoir sauvés historiquement de fléaux microbiologiques meurtiers, la campagne de propagande jouait d’emblée sur du velours… Sauf qu’à nouveau tout est faux dans cette histoire !

    Les « vaccins » en question ne sont évidemment pas des vaccins mais des injections géniques expérimentales, ce qui n’est quand même pas la même chose.

    De plus : par principe, on ne vaccine pas avec des risques malgré tout significatifs des groupes de population ne courant aucun risque particulier (soit les personnes âgées de moins de 75 ans n'ayant pas facteur de risque…)

    On ne vaccine pas non plus une population entière pour un virus dont la mortalité (comptabilisée de manière volontairement exagérée) est de 0,03 % à l’échelle mondiale !

    On ne vaccine enfin pas avec un produit aux effets inconnus et imprévisibles à moyen et long terme, quoi qu’en dise.

    Ajoutons à cela une incertitude totale sur l’efficacité réelle de ces expérimentations géniques sur l’immunité, la prévention des formes graves et la contagiosité.

    Ajoutons encore pour faire bonne mesure une campagne de propagande totalitaire et haineuse, s’accompagnant de pressions, de menaces, de censures, rétorsions et autres discriminations et vous avez tout pour faire ce dont il s’agit bel et bien : un grand foutoir de plus !

    Avec des hordes d’hallucinés réclamant le vaccin à grands cris et prêt à mettre en pièces les sceptiques et ceux qui savent raison garder.

    Bref, le dépôt (et la réception) de la plainte, la première d’une longue série à n’en pas douter, fait BOUM !

    Car enfin : si nous voulons confier notre santé à long terme à des délicats humanistes comme Benjamin Nethanyaou, Xi Jinping, Olivier Véran, l’OMS, nos propres très corrompues autorités de santé ou les patrons des pharmas, allons-y !

    Il y a peut-être plus intelligent à faire…

    Je reposte donc ici le résumé publié sur France-Soir (le dernier grand média indépendant, attaqué violemment par les GAFAM et le gouvernement français), précédé par un résumé en français d’un article paru sur le site israelnews, suivis par le texte de la plainte elle-même.

     

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • "Appel à la résistance civile et à un réveil des consciences"

    Imprimer

     

    J’ai pris connaissance avec surprise -mais surtout reconnaissance- de l’appel qui suit, porté par un collectif de voix parmi les plus intéressantes qui se soient données à entendre au cours des mois écoulés. Ce d’autant plus qu’elles viennent de milieux forts différents, incluant bien sûr la médecine et les soins mais aussi par exemple la psychologie, le droit, l’histoire, les mathématiques, le journalisme, les arts et même les forces de l’ordre !

    Le propos est remarquablement pertinent et ciblé, à tel point qu’à quelques nuances près (je pense notamment à la référence à 1793, qui ne semble pas très heureuse) je souscris à la quasi-totalité de ce qui est dit.

    Particulièrement judicieuse me semble cette interpellation adressée à différents corps de métier et corps intermédiaires de la République, actuellement pris dans un effroyable conflit de loyauté. C’est-à-dire engagés à un devoir de réserve et de soumission vis-à-vis de leur hiérarchie ; mais conduits par-là même à devoir s’asseoir sur leur déontologie et même leur l’éthique, ce qui bien sûr est rédhibitoirement problématiqe.

    Ces corps étant pour certains d’entre eux devenus les chevilles ouvrières d’une dérive à laquelle ils devraient simplement refuser de participer s’ils écoutaient leur dignité et leur conscience.

    C’est le premier Appel de cette nature que je lis ou entends et franchement cela faisait un moment que j’attendais d’en voir circuler un…

    C’est donc sans réserves et avec une sincère appréciation pour cette démarche citoyenne forte, assertive et en quelque sorte solennelle que je partage cet Appel ici en pleine convergence de valeurs et d'intention avec ses auteurs !

     

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Les problèmes liés aux tests PCR – pourquoi il ne faudrait jamais les utiliser comme ils le sont actuellement

    Imprimer

     

    Une autre caractéristique insolite du temps est la résistance massive des autorités et de la mentalité collective à évoluer en fonction des données probantes que la science a récoltées en cours de route.

    Certes, il y a une année, nous ignorions à peu près tout du nouveau coronavirus et de son expansion pandémique. Des réponses sont toutefois apparues rapidement à nombre de ces questions (initialement angoissantes bien sûr) et comme nous avons eu l’occasion de souvent le souligner ici, elles étaient à peu près systématiquement rassurantes.

    Or cet emballement fantasmatique provoqué par l’incertitude initiale, loin de céder ou même de refluer en cours de route, s’est maintenu avec une prégnance de nature mythique.

    Cette mythologie (ou fiction ou narratif) s’est ainsi avérée bien plus solide que le réel - tel notamment que la vraie science (et non les productions littéralement délirantes de comités « scientifiques » comme la Task Force -j’y reviendrai en détail dans un prochain article) le révélait au fur et à mesure de ses découvertes.

    Les spécialistes en sciences humaines ou en neuropsychologie n’en seront guère étonnés : dans le « trajet anthropologique » identifié par Gilbert Durand comme constitutif de l’être-au-monde de notre espèce, une prégnance sur-déterminante est souvent observée dans le registre super-structurel plutôt que structurel ou infra-structurel.

    Ce que cela veut dire en langage courant est que les productions imaginaires ont en effet souvent une « résistance » ou une « dureté » qui tend à les préserver et les maintenir en dépit des éléments de réalité qui les contredisent.

    Ceci ne dédouane aucunement de la question connexe des narrations collectives et de leurs sources : si ceux qui se prétendent scientifiques, les autorités et les médias avaient tenu compte de ces éléments de réalité et les avaient exprimés haut et fort, il est à peu près certain que tout le monde aurait pu assez rapidement reprendre ses esprits et se calmer. Et nous aurions pu, tous ensemble, construire une réponse adéquate à la situation, avec prudence et une sereine efficacité.

    Parmi ces éléments irréductibles quoique faux -ceci étant démontré au-delà de toute contestation- figure la question du mésusage des tests PCR. Il est ainsi assez hallucinant de voir le Conseil fédéral investir massivement aujourd’hui encore dans un testing généralisé… alors que, pour des raisons techniques, la manière dont il est pratiqué ne nous renseigne aucunement ni sur le statut infectieux de qui que ce soit, ni sur la circulation du virus.

    On aurait pu espérer que le rappel de ce que sont les tests PCR, de ce qu’ils sont, de ce à quoi ils servent, de ce qu’ils révèlent ou ne révèlent pas et à quelles conditions, aideraient à des prises de décision intelligentes.

    Hélas, l’intelligence semble avoir déserté durablement les processus mentaux de nos autorités. Ainsi, une année après (!) nous en sommes encore à multiplier des tests PCR de manière dévoyée, produisant des résultats massivement faux et perpétuant la gestion catastrophique de ce reliquat d’épidémie.

    Tout le monde devrait à ce stade avoir compris et intégré les informations contenues dans le texte du jour ! A défaut d’un service minimum des médias (occupés à bien d’autres tâches plus ou moins reluisantes…), on continue à parler de manière parfaitement abusive de « cas » et de « nombre de cas » là où nous ne disposons, du fait précisément du mésusage des tests PCR, de rien de valide ni donc d’utile.

    Il n’aurait pourtant pas été trop compliqué de comprendre que le calibrage des cycles d’amplification employé conduise à cette aberration, là où une standardisation pertinente, couplée à un véritable processus diagnostic incluant un examen clinique systématique, permettrait d’y voir clair.

    Avec l’option simple et efficace, comme l’a recommandé récemment un collectif de (vrais) scientifiques belges, de réaliser des testings populationnels sur des échantillons aléatoires. Ceci, combiné à l’analyse des eaux usées (hautement fiable) permettrait une veille épidémiologique fine, robuste et pointue.

    Las donc ! Le Conseil fédéral, dans sa course en avant vers l’abime, préfère jeter les milliards par la fenêtre en pure perte, assurant au passage la destruction irréversible de pans entiers de notre économie – et la paupérisation durable de millions de citoyens honnêtes et innocents.

    Il est donc urgent et d’utilité publique de continuer à faire connaître les informations exposées plus bas, solidement référencées. Elles proviennent d’une ONG américaine, Stand for Health Freedom (SHF), dédiée à la défense des droits humains, constitutionnels et parentaux.

    Pourquoi et comment les comités scientifiques, les autorités et les médias continuent-ils à faire croire que les tests réalisés actuellement en Suisse sont adéquats ?! C’est la position absurde qui prévaut envers et contre tout, avec une unanimité forcenée. Alors que la preuve a été apportée du mésusage grave de ces tests !

    Je terminerai cette introduction en soulignant que cette question constitue le socle de la plainte collective portée par Mes Rainer Fuellmich et Robert Kennedy au sujet de ce qu’ils appellent la « fraude mondiale » du coronavirus. Sans cet épouvantail d’une montagne de tests faussement positifs, resterait une épidémie respiratoire de grandeur habituelle et gérable selon les moyens habituels et éprouvés. Grâce au-dit épouvantail, nos gouvernements ont eu et disposent encore des moyens de faire tout et n’importe quoi, au service d’intérêts qui sont de toute évidence autres que ceux de leurs populations. Ce que résume avec un humour cinglant l’image figurant en exergue avec sa citation…

    Le texte infra résume les tenants et aboutissants de la question et suggère au passage des moyens d’action pour chacun et chacun des citoyens que nous sommes.

    « A nos cerveaux citoyens ! »

     

      

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire